BFM Business

L'état des ponts en France sera rendu public "d'ici la fin du mois" promet Elisabeth Borne

La ministre chargée des Transports , était l'invitée de Ruth Elkrief sur BFMTV. Interrogée sur la dangerosité des infrastructures routières et ferroviaires, Elisabeth Borne a annoncé que fin septembre, le site de son ministère livrera toutes les informations sur leur état.

Interrogée sur l’effondrement du pont de Gênes qui a fait 43 morts, et sur l’audit qui a mis en lumière qu’un tiers des ponts français nécessitent des réparations, Elisabeth Borne s’est voulue rassurante: “il n’y a pas de situations d’urgence en France”.

"Nos ponts font l’objet d’une surveillance annuelle et d’audits approfondis tous les trois ans. C’est un réseau étroitement surveillé. Evidemment s’il devait y avoir un problème on prendrait des mesures de restrictions de circulations. D’ici la fin du mois, on publiera sur le site du ministère l’état des ouvrages. Je pense que c’est important, que nos concitoyens aient une transparence" estime la ministre chargée des Transports,.

850 millions d'euros par an à la fin du quinquennat

Elisabeth Borne a également confirmé l’augmentation du budget pour l’entretien des routes qui sera inscrit dans la programmation pluriannuelle des infrastructures qu'elle présentera prochainement.

“Ce drame nous rappelle l’importance de ces priorités à l’entretien des ouvrages existants. Dès 2018, on a augmenté le budget pour l’entretien des routes nationales de 100 millions d’euros. On est passé de 700 à 800 millions d’euros. D’ici la fin du quinquennat on passera à 850 millions d’euros pour les routes nationales, à 930 millions pour le prochain quinquennat."

Si la priorité pour le réseau routier est à l’entretien, elle est pour le réseau ferroviaire à la “remise à niveau”. “On doit rattraper des décennies de sous-investissements dans le réseau classique”, a indiqué la ministre. “On va investir 3,6 milliards d’euros par an, 10 millions par jour pendant 10 ans”.

Anne-Katell Mousset