BFM Business

L'Assemblée se prononcera le 29 avril sur les 50 milliards d'économies

Les députés écologistes ont déjà fait savoir qu'ils ne voteront pas le plan "en l'état".

Les députés écologistes ont déjà fait savoir qu'ils ne voteront pas le plan "en l'état". - -

Les députés voteront le mardi 29 avril le plan d'économies du gouvernement, a précisé ce vendredi 18 avril l'entourage de Manuel Valls. Les écologistes ont déjà fait savoir qu'ils ne voteront pas ce programme "en l'état".

Les 50 milliards d'euros d'économies du gouvernement passeront sous les fourches caudines des députés le mardi 29 avril prochain. L'entourage de Manuel Valls a , en effet, indiqué ce vendredi 18 avril à l'AFP que le plan sera soumis au vote de l'Assemblée nationale à cette date.

Cette échéance a ainsi été avancée d'une journée puisque la précédente date prévue était le 30 avril.

Cette épreuve parlementaire ne sera pas sans risque pour l'exécutif. Ce vendredi, la secrétaire nationale d'Europe Ecologie Les Verts, Emmanuelle Cosse, a déjà annoncé que les députés écologistes ne voteront pas ce plan "en l'état".

Barnier à la rescousse

Du côté du PS, 11 députés socialistes ont, jeudi, demandé au gouvernement de réduire les économies à 35 milliards d'euros. Le Commissaire européen, Michel Barnier, dont le parti d'origine est l'UMP, a lui, en revanche, appelé l'opposition à soutenir ce programme de réduction de coûts.

"Si ce plan est confirmé ou même accentué sur certains sujets, il faut que l'opposition ait le courage de le soutenir parce que c'est l'intérêt national", a-t-il déclaré ce vendredi sur RFI.

Le détail des 50 milliards avait été communiqué mercredi par Manuel Valls à raison de 18 milliards d'économies pour l'Etat, 11 milliards pour les collectivités territoriales et 21 milliards d'euros pour la "protection sociale".

Il avait dévoilé certaines mesures qui ont déplu à l'aile gauche de la majorité, notamment le report de la revalorisation des prestations sociales à octobre 2015 et le maintien du gel du point d'indice servant de base au calcul de la rémunération des fonctionnaires.

J.M. avec AFP