BFM Business

Hollande reste un champion des "heures sup" à l'Elysée

90.000 heures supplémentaires ont été comptabilisées en 2014

90.000 heures supplémentaires ont été comptabilisées en 2014 - Alain Jocard-AFP

Les députés ont voté ce vendredi les crédits de l'Elysée, stables depuis 2014 à 100 millions d'euros. Mais le rapporteur de ce budget constate que la présidence a encore abusé des heures supplémentaires l'an dernier.

100 millions tout rond: voilà le montant des crédits pour le fonctionnement de l'Elysée l'an prochain que les députés viennent de voter ce vendredi dans le cadre de l'examen du budget de l'État.

Un montant stable par rapport à 2014 et 2015. En 2012, dernière année du quinquennat Sarkozy, ces crédits étaient de 102,9 millions, soit près de 3 millions de plus. François Hollande s'enorgueillit d'avoir fait économiser 19 millions à l'Etat en réduisant les dépenses de la présidence. 

90.000 heures supplémentaires

Mais comme le remarque le député Les Républicains Marc Le Fur, rapporteur des crédits des pouvoirs publics, pour la commission des finances de l'Assemblée, l'effort d'économie "semble avoir atteint ses limites" après la réduction du nombre de collaborateurs et de fonctionnaires de la présidence de 854 à 829. 

Surtout, la bonne gestion hollandaise souffre d'un léger dysfonctionnement: la multiplication des heures supplémentaires des collaborateurs de l'Élysée. Un comble pour un Président qui a fait supprimer la défiscalisation des heures sup en 2013!

Pour 2014, note Marc Le Fur, on a comptabilisé 90.184 heures supplémentaires contre 85.670 l'année précédente. Le coût de ces heures est estimé pour 2014 à 1,62 million d'euros contre 1,55 million en 2013. Mais selon le document budgétaire, le tarif moyen de l'heure sup a baissé: 17,99 euros en 2014 contre 19,78 euros en 2012.

Nouveau régime de primes

Pour en finir avec le recours excessif aux heures supplémentaires, la présidence s'est cependant engagée à revoir cette année le régime des primes versées aux collaborateurs du chef de l'État. 

Il est vrai que certains d'entre eux ont des horaires à géométrie variable. "Le rythme de vie de la Présidence de la République s’insère difficilement dans une planification d’horaires de travail prévisibles et réguliers, y compris pour des personnels d’intendance ou d’exécution, amenés à accompagner régulièrement le Président de la République dans ses déplacements internationaux ou à réaliser des prestations en soirée et le week-end", concluait déjà l'an dernier le député Les Républicains. 

P.C