BFM Business

Hollande: "la stabilité et l'efficacité fiscale" pour les entreprises

François Hollande a précisé certains points de son pacte de responsabilité, ce 21 janvier, lors de ses voeux aux acteurs économiques et sociaux

François Hollande a précisé certains points de son pacte de responsabilité, ce 21 janvier, lors de ses voeux aux acteurs économiques et sociaux - -

Le président de la République a lors de ses voeux aux acteurs de l'économie et de l'emploi, ce 21 janvier, défini trois objectifs sur la fiscalité des entreprises.

François Hollande a dessiné sa réforme de la fiscalité pour les entreprises, ce mardi 21 janvier lors de ses voeux aux "acteurs de l'économie et de l'emploi".

Complétant son pacte de responsabilité annoncé le 31 décembre dernier, il a défini trois objectifs pour la fiscalité des sociétés.

> Le premier est la stabilité: François Hollande a ainsi annoncé le maintien jusqu'à la fin du quinquennat de "tous les dispositifs qui incitent à l'investissement", c'est à dire le crédit d'impôt recherche étendu à l'innovation, (CIR), le régime fiscal des plus-values mobilières et le statut de la jeune entreprise innovante.

> Le deuxième est l'efficacité, c'est à dire taxer moins la production et associer les salariés à l'entreprise

> Le troisième est la visibilité: François Hollande a indiqué qu'il s'agit d'une condition pour rendre "la France attractive". "Chacun doit connaître la trajectoire des finances publiques". Il explique que l'évolution des prélèvements obligatoires est connue jusqu'en 2017 et qu'une "harmonisation avec les grands voisins européens doit survenir d'ici à 2020" avec "une première étape en 2015".

Enfin, ces objectifs ne seront pas financés "par un transfert des ménages" mais par des réductions de dépenses publiques, a-t-il promis.

J.M.