BFM Business

Hollande: "l'offre sur Alstom n'est pas suffisante aujourd'hui"

François Hollande s'exprimait ce 6 mai sur BFMTV et RMC

François Hollande s'exprimait ce 6 mai sur BFMTV et RMC - -

Le chef de l'Etat qui était l'invité de BFMTV et RMC ce 6 mai est revenu sur le dossier Alstom.

François Hollande revient sur le dossier Alstom. Sur BFMTV-RMC, le président de la République, ce mardi 6 mai, a reconnu que "ceux qui ont le capital n'informent pas l'Etat", faisant référence aux actionnaires de l'entreprise.

Il a ajouté que "l'Etat fait à Alstom de la commande publique, c'est pourquoi j'ai obtenu un délai d'un mois pour que l'entreprise choisisse un repreneur", a-t-il ajouté. "La vente d'Alstom ne doit pas se faire sans l'accord de l'Etat", a-t-il conclu.

"L'offre sur Alstom [de General Electric, ndlr] n'est pas suffisante aujourd'hui, c'est pourquoi je préfère améliorer les offres plutôt que d'envisager une entrée au capital de l'Etat", a-t-il justifié.

"La France a suffisamment de moyens de pression"

"La France a suffisamment de moyens de pression pour obtenir une meilleure offre", a-t-il poursuivi, souhaitant "faire en sorte que les offres soient enrichies en termes d'emplois".

Arnaud Montebourg avait déjà écrit à General Electric pour indiquer que l'offre actuelle du groupe américain était "insuffisante".

Le conseil d'administration d'Alstom a, la semaine dernière, affirmé sa préférence à General Electric pour céder sa branche énergie qui représente 70% de son chiffre d'affaires, tout en laissant la porte ouverte à Siemens, autre entreprise intéressée par cette acquisition.

J.M.