BFM Business

Les Corréziens se battent pour ne pas perdre leurs distributeurs de billets

-

- - Fred Tanneau-AFP

Depuis deux ans, 2500 distributeurs de billets ont été supprimés dans les différentes régions de France. En Corrèze, les élus s'inquiètent de cette disparition progressive d'un service indispensable à leurs administrés.

Pétition, mobilisation des élus et solutions alternatives... Comme le rapporte Le Parisien-Aujourd'hui en France dans son édition du 3 mars, une partie de la Corrèze est confrontée à une pénurie de distributeurs automatique de billets. L'inquiétude vient de la décision prise par le Crédit Agricole de fermer certain distributeurs automatiques de billets (DAB) situés dans des petites communes par souci de rentabilité.

Et les communes qui se sentent menacées n'ont pas attendu que le Crédit agricole précise quelles agences seraient fermées pour monter au créneau. Noël Martinie, maire de Chamboulive près de Tulle, a ainsi lancé une pétition pour que le seul DAB, estampillé Crédit Agricole, soit maintenu. Fort de ses 800 signatures (pour une commune de 1200 habitants), il propose une solution pour le moins originale: racheter le local délaissé par le Crédit agricole depuis plusieurs années pour le relouer à moindre frais à la banque et ainsi laisser le distributeur:

"Le local nous servira car il jouxte la mairie. Le loyer serait symbolique. Tout le monde y gagnerait", déclare le maire à Aujourd'hui en France.

En revanche, pas question de faire un cadeau au Crédit Agricole: "Nous refuserons de financer de notre poche le distributeur." Même son de cloche à Vigeois, où le maire est d'accord pour fournir un local permettant de faire fonctionner un distributeur "mais sans pour autant enrichir la banque".

Le retrait d'argent en magasins comme alternative majeure?

L'autre solution évoquée est celle du cashback, le retrait d'argent liquide directement chez les commerçants. Cette fonctionnalité se développe depuis peu en France, alors qu'elle est déjà bien installée dans d'autres pays européens comme l'Allemagne ou le Royaume-Uni. Casino propose le cash back dans 150 supermarchés depuis septembre 2018. Franprix lui a emboîté le pas en testant cette fonctionnalité dans un supermarché du onzième arrondissement de Paris.

Mais le Crédit Agricole n'a pas attendu ces récentes évolutions car il développe depuis plus de vingt ans son réseau de points verts, des relais bancaires installés directement chez les commerçants. Cela permet aux usager de retirer de l'argent directement à la caisse du commerçant.

Le Crédit agricole semble miser sur cette solution au détriment des distributeurs de billets mais cela ne convainc pas totalement le maire de Vigeois Jean-Paul Comby, principalement parce que ces points verts ne seraient ouverts par définition qu'en même temps que les magasins. Cela poserait donc problème en période de fêtes, où les magasins sont fermés mais où les gens ont besoin d'argent liquide.

Hugo Baudino