BFM Business

Le Sénat augmente le budget alloué à la lutte contre les violences faites aux femmes

-

- - LUDOVIC MARIN / AFP

Les sénateurs ont augmenté d’un million d’euros le budget dédié à la lutte contre les violences faites aux femmes avant de le voter vendredi soir. Un amendement déposé par le PS et adopté par la majorité de droite.

Le Sénat a adopté vendredi soir à main levée le budget Solidarité, insertion et égalités des chances, après avoir augmenté d'un million d'euros les crédits dédiés à la lutte contre les violences faites aux femmes. Au nom de la commission des Finances, Arnaud Bazin (LR) a défendu une mesure "largement symbolique" mais qui "sera utile".

Le Sénat à majorité de droite a également adopté un amendement du groupe socialiste ouvrant une ligne de crédit d'un million d'euros pour la mise en place de dispositifs d'accompagnement des enfants témoins de violences conjugales.

L'amendement défendu par Sophie Taillé-Polian a été soutenu aussi bien par Laure Darcos (LR), Laurence Cohen (CRCE à majorité communiste) ou Elisabeth Doineau (centriste), qui y a vu "l'amorce d'une politique réelle envers ces enfants".

"Mettez les moyens", a exhorté l'ex ministre PS Laurence Rossignol à l'adresse du gouvernement, cinq jours après la clôture du "Grenelle contre les violences conjugales". "Vous n'avez rien prévu pour le suivi de ces enfants, pas un euro supplémentaire pour tenir les engagements que vous avez pris", a-t-elle accusé.

La secrétaire d'Etat Christelle Dubos a assuré que "plus d'un milliard d'euros seront mobilisés en 2020" pour l'égalité entre les femmes et les hommes, s'attirant les foudres de Laurence Rossignol. "Ne nous refaites pas le coût du milliard!", a-t-elle lancé, affirmant que "75% de ce milliard" relèvent en fait de l'aide au développement, par exemple pour financer un puits dans un village africain.

Un milliard virtuel, un million concret

Ce milliard comprend aussi les salaires des enseignants chargés des cours sur l'égalité entre filles et garçons, a abondé le rapporteur spécial Arnaud Bazin. "Face à ce milliard virtuel, nous vous proposons un million concret", a-t-il conclu.

Le Sénat a encore adopté un amendement LREM visant à consacrer un million d'euros à l'expérimentation de distribution gratuite de protections périodiques dans les centres d'hébergement d'urgence, associations caritatives, etc., pour répondre à "la précarité liée aux règles".

La ministre a demandé le retrait de cet amendement sur un "sujet majeur", indiquant que le gouvernement y travaillait. Il a été maintenu par le sénateur LREM Julien Bargeton, qui a reçu le soutien de la droite comme de la gauche. "Il n'y a pas qu'un aspect financier, il y a un aspect de dignité", a affirmé Pascal Savoldelli (CRCE à majorité communiste).

Le budget de la mission Solidarité, insertion et égalités des chances s'élève à 25,49 milliards d'euros, en hausse de près de 1,6 milliard par rapport à 2019. Cette hausse s'explique par la revalorisation de la prime d'activité annoncée par Emmanuel Macron en décembre 2018 pour répondre à la crise des gilets jaunes et par l'augmentation de l'allocation aux adultes handicapés, fixée à 900 euros depuis le 1er novembre.

N.G. avec AFP