BFM Business

Hausse de 100 euros: le gouvernement veut augmenter tous ceux qui sont rémunérés au Smic

"Avez-vous déjà eu connaissance d'une telle augmentation de 100 euros du salaire minimum" a répondu Édouard Philippe au député PS, Olivier Faure.

"Avez-vous déjà eu connaissance d'une telle augmentation de 100 euros du salaire minimum" a répondu Édouard Philippe au député PS, Olivier Faure. - Capture BFMTV

Le Premier ministre a précisé à l'Assemblée nationale, qu'à terme le gouvernement fera en sorte que "l'ensemble de ceux qui sont rémunérés au Smic" puissent bénéficier de l'augmentation de 100 euros qui profite aujourd'hui à ceux qui sont bénéficiaires de la prime d'activité.

Appelé à détailler devant les députés les mesures sociales dévoilées par le chef de l'État, le Premier ministre a précisé que l'augmentation prévue de 100 euros de la prime d'activité liée au Smic, pourra à terme être étendue à tous ceux qui sont rémunérés au salaire minimum.

Répondant à une question d'Olivier Faure, député PS, Édouard Philippe a déclaré: "notre objectif n'est pas d'en rester à ceux qui bénéficient aujourd'hui de la prime d'activité. C'est d'essayer de faire en sorte que par une meilleure organisation des choses, par une meilleure mobilisation de l'argent public, l'ensemble de ceux qui sont rémunérés au Smic, puissent bénéficier de cette augmentation. C'est donc aller plus loin que le dispositif tel qu'il existe aujourd'hui. C'est un effort plus net parce que nous voulons effectivement que l'ensemble de ceux qui sont rémunérés au Smic bénéficient d'une augmentation substantielle de 100 euros."

Le gouvernement veut aller plus loin pour la hausse de 100 euros

"Peut-être auriez-voulu qu'on fasse plus mais, quand a-t-on augmenté le Smic de 100 euros, avez-vous un exemple récent à me citer?" a-t-il répondu au député PS qui est aussi le premier secrétaire du PS.

Le président de la République avait annoncé lundi que le salaire des travailleurs au Smic augmenterait "de cent euros par mois sans qu'il en coûte un euro de plus pour l'employeur". Mais l'exécutif semble donc désormais souhaiter aller plus loin que cette annonce.

"20 euros de baisse de charge et 80 euros de hausse de prime d'activité"

"Nous voulons essayer d'aller plus loin car tous les salariés au Smic ne touchent pas la prime d'activité. Faut-il modifier d'autres paramètres de la prime, faut-il regarder du côté des allègements de charge ? Nous travaillons en ce sens pour compléter l'accélération de la prime d'activité. Cette revalorisation bénéficiera à près de 3 millions de ménages en 2019", a expliqué Matignon.

Invité de BFMTV et RMC ce mardi, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux avait précisé à propos de la hausse de 100 euros. Ce sera bien une augmentation de "100 euros nets. C'est 20 euros de baisse de charges et 80 de prime d'activité (...) hors revalorisation légale du Smic de 1,8%", a-t-il indiqué. Soit, en cumulé, un peu plus de 120 euros en plus sur la fiche de paie des employés travaillant 35 heures par semaine, payés au salaire minimum. Cette décision revenait donc à accélérer la mise en oeuvre de la promesse présidentielle de faire grimper à 80 euros la prime d'activité.

F.Bergé