BFM Business

Défense: la France renforce son programme de satellites de renseignement militaire

Florence Parly, ministre des Armées, a annoncé le lancement d'Iris et Céleste, de deux nouveaux satellites qui seront les yeux et les oreilles de la France dans l'espace

Florence Parly, ministre des Armées, a annoncé le lancement d'Iris et Céleste, de deux nouveaux satellites qui seront les yeux et les oreilles de la France dans l'espace - ESA

Lors du salon aéronautique du Bourget, Florence Parly, ministre des Armées, a annoncé deux nouveaux programmes spatiaux de renseignement. Iris et Céleste seront en 2030 les yeux et les oreilles de l'armée française.

Fin 2018, la France envoyait dans l'espace CSO (Composante Spatiale Optique), une nouvelle génération de satellites destinés à informer en temps réel le commandement militaire. Lors du salon du Bourget, Florence Parly, ministre des Armées, a dévoilé que deux nouveaux programmes sont déjà en préparation. Leur nom: Iris et Céleste. Leur mission: renouveler, améliorer et renforcer les capacités de renseignement. 

"Nos opérations ne peuvent plus se passer de nos capacités spatiales qui contribuent de façon décisive à notre autonomie d’appréciation, de décision et d’action", a indiqué Florence Parly, lors de l'annonce de ces programme. 

Dès 2030, Iris prendra la relève de CSO, qui sera opérationnel dans quelques semaines, pour devenir les yeux de la France. Celeste succédera à Cérès pour "renforcer nos capacités de renseignements d'origine électromagnétique", a précisé la ministre. Il s'agit en clair de capter tous les signaux qu'ils soient humains, mécaniques ou numérique.

Florence Parly n'en dira pas plus sur Iris et Céleste. Dans quelques semaines, elle promet par contre de préciser la stratégie spatiale de défense. "D’intenses travaux de réflexion menés à l’automne nous ont permis d’en tracer les grandes lignes, mais avant de vous en dire plus, je vous demanderai encore quelques semaines de patience".

Pascal Samama