BFM Business

Bruno Le Maire: "Il n'y a aucune raison que le diesel soit moins taxé que l'essence"

Invité de BFMTV-RMC, le ministre de l'Économie est revenu sur les mesures incluses dans le budget 2019, en particulier les hausses de taxes sur le carburant.

C'est le poste de dépenses qui sera le plus taxé l'année prochaine: l'énergie. Le budget 2019 prévoit 1,9 milliard d'euros de hausse d'impôts dans ce domaine.

Parmi ces augmentations, la plus significative est celle de la taxe sur les carburants, la fameuse TICPE. Celle-ci va progresser davantage pour le diesel que pour l'essence: 6,5 centimes pour le premier et 2,9 centimes pour la seconde.

"Je sais que les Français sont inquiets sur le coût du transport", a concédé le ministre de l'Économie Bruno Le Maire sur BFMTV-RMC ce mardi. Mais "nous voulons une société dans laquelle la croissance soit respectueuse de l'environnement. Donc nous encourageons la transition énergétique, c’est-à-dire l'abandon des véhicules polluants pour les remplacer par des véhicules moins polluants", a-t-il justifié.

"C'est tout le sens de cette taxation sur le diesel. Il n'y a aucune raison que le diesel soit moins taxé que l'essence."

Prime à la conversion

Pour moins subir cette hausse de taxe, il faut donc changer de véhicule et opter pour un modèle moins polluant. Facile à dire, mais encore faut-il avoir les moyens de changer de voiture.

Le gouvernement a mis en place un petit coup de pouce avec la prime à la conversion. Pour ceux qui vont "changer leur véhicule, c'est 1000 euros pour les Français qui payent l'impôt sur le revenu et 2000 euros pour les Français les plus modestes", a détaillé Bruno Le Maire. "Cela accélère cette transition."

Cependant, il faut noter que le versement de cette prime par l'administration arrive parfois avec retard. C'est parce qu'elle "marche trop bien", a ironisé le ministre. Alors que 250.000 Français en ont bénéficié, la prime serait déjà victime de son succès.
J.-C.C.