BFM Business

Fiscalité: les Pigeons à nouveau remontés contre le gouvernement

Bercy reste silencieux face aux Pigeons

Bercy reste silencieux face aux Pigeons - -

Les relations se tendent à nouveau entre les entrepreneurs et le gouvernement. En cause: un amendement au projet de Budget 2014 interdisant le cumul d'avantages fiscaux profitant en particulier aux créateurs de start up.

Les Pigeons se sont ils fait pigeonnés ? Les anciens meneurs de la fronde ont bondi à la suite de l'adoption récente d'un amendement au projet de Budget 2014 défendu par le rapporteur socialiste Christian Eckert.

Cet amendement prévoit d'interdire le cumul des avantages existants du dispositif Madelin avec des abattements fiscaux décidés à l'issue des dernières Assises de l'Entreprenariat.

Pour Christian Eckert, ces entrepreneurs reclament "le beurre et l'argent du beurre". Il est trés remonté contre les Pigeons mais il ne leur ferme pas totalement la porte. Bénéficier des nouveaux abattements, oui mais s'ils remboursent leurs anciennes réductions Madelin ? C'est une piste que pourrait suivre le gouvernement.

Silence radio de Bercy

Absolument rien n'est décidé. Mais, selon nos informations, le texte pourrait bouger en deuxieme lecture à l'Assemblée. Ce qui est sûr, c'est que les députés de la majorité ne veulent pas qu'un investisseur ou un chef d'entreprises cumule les avantages.

Du côté de Bercy, on reste trés prudent. C'est le silence radio sur le sujet depuis que les anciens meneurs de la fronde des Pigeons ont fait entendre leurs voix sur les réseaux sociaux, vendredi dernier 18 octobre.

Mais les relations pourraient se tendre avec les entrepreneurs car le gouvernement a bien laissé la main à Christian Eckert pour amender la fiscalité des plus-values mobilieres. On lui aurait même soufflé d'interdire le cumul des nouveaux avantages fiscaux avec l'ISF PME.

|||sondage|||1272

Mathieu Jolivet