BFM Business

Valls bon pour la dette française selon Société Générale

Le nouveau Premier ministre, Manuel Valls, devrait donner confiance aux investisseurs obligataires.

Le nouveau Premier ministre, Manuel Valls, devrait donner confiance aux investisseurs obligataires. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Selon les analystes de Société générale, la nomination de Manuel Valls à Matignon devrait être bien accueillie par le monde financier, en particulier dans la sphère de l'obligataire.

Manuel Valls nommé Premier ministre, c'est bon pour les taux d'emprunt de la France. C'est en tout cas l'avis des stratégistes taux de Société générale, qui s'en félicitent dans leur note quotidienne, ce mardi 1er avril.

Ce choix pour remplacer Jean-Marc Ayrault à la tête du gouvernement devrait être bien accueilli dans les sphères financières et favoriser la poursuite de la détente des coûts de financement de l'Etat français amorcée à la mi-mars, estiment ces analystes.

"Le nouveau Premier ministre est largement considéré comme étant à la droite du parti socialiste, c'est-à-dire proche du centre de l'éventail politique français. On l'appelle parfois le 'Tony Blair du PS'", écrivent-ils.

La détente palpable dès jeudi

Sa nomination "conforte le tournant social démocrate. Dans les semaines et les mois qui viennent, il va détailler les réformes (pacte de responsabilité, baisse des dépenses publiques) que le président François Hollande a promises au tournant de l'année", ajoutent-ils.

Les effets de cette confiance devraient se faire sentir dès la prochaine émission de dette française, prévue jeudi 3 avril. Déjà depuis le début de l'année, les taux des pays dits périphériques, notamment Italie et Espagne, se sont fortement détendus et les écarts de rendement avec ceux des emprunts d'Etats allemands, références de la zone euro, se sont fortement resserrés.

N.G. avec Reuters