BFM Business

Taxe à 75%: les clubs de football ne seront pas exemptés

La taxe à 75% fait polémique

La taxe à 75% fait polémique - -

François Hollande a annoncé, ce jeudi 31 octobre, que la taxation à 75% sur les hautes rémunérations est maintenue. Les clubs de football vont bien faire grève fin novembre.

François Hollande, qui recevait ce jeudi 31 octobre, une délégation, a maintenu la taxe à 75% sur les hautes rémunérations. Le président de la République n'a pas accédé aux requêtes des patrons de football, qui espéraient une non-rétroactivité, c'est à dire ne payer le nouvel impôt que sur les futurs contrats de joueurs. Jean-Pierre Louvel, président du syndicat des clubs de foot professionnels, en réaction, a annoncé que la grève serait maintenue.

Les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ne vont donc pas jouer lors du week-end du 29 novembre au 2 décembre pour protester contre cette "contribution exceptionnelle de solidarité" qui touche la part des salaires annuels supérieurs à un million d'euros versés en 2013 et 2014.

Par ailleurs, Jean-Pierre Louvel a déclaré "nous suspendons toujours notre participation à la commission Glavany (dite du football "durable")".

Cette fin de non-revecoir de Français Hollande n'est pas une surprise. "Toutes les entreprises concernées doivent la payer. C'est le principe qui sera rappelé", avait déclaré Bernard Cazeneuve sur BFM TV - RMC ce jeudi 31 octobre un peu plus tôt. Ajoutant : "la décision est prise d'appliquer cette taxe aux clubs de foot".

Il avait rejeté l'idée suggérée par les clubs de ne pas l'appliquer aux contrats signés en 2013, tout comme la possibilité de déduire une partie des charges patronales sur les droits à l'image.

"Cette journée sans football est incompréhensible pour les Français"

François Hollande a exclu, vendredi 25 octobre, lors d'une conférence de presse à Bruxelles, de faire une exception pour les joueurs de football.

Son message a depuis été largement relayé par le gouvernement et la majorité.

"Cette journée sans football est incompréhensible pour les Français. Le président doit dire aux présidents de clubs de foot qu'il faut qu'ils mouillent le maillot pour notre pays", a déclaré mercredi 30 octobre sur France Info Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale.

Le gouvernement a également maintenu, par la voix de sa porte-parole, une ligne dure.

"Je vous confirme que nous ne reviendrons pas sur le principe d'une taxe à 75%, qui s'applique également aux joueurs de foot, comme à tous ceux qui perçoivent une rémunération (annuelle) supérieure à un million d'euros", a dit Najat Vallaud-Belkacem à l'issue du conseil des ministres.

44 millions d'euros

La nouvelle mouture de la taxe, dont une première version a été invalidée par le Conseil constitutionnel, prévoit qu'elle sera payée par les entreprises.

La Ligue professionnelle de football a estimé qu'elle devrait toucher 13 clubs de Ligue 1 pour plus de 44 millions d'euros, un montant contesté par le gouvernement, et ce au moment où plusieurs clubs connaissent des difficultés financières.

Pour atténuer l'impact de la taxe, le gouvernement a décidé qu'elle ne pourrait dépasser 5% du chiffre d'affaires d'une entreprise.

|||sondage|||1312

Diane Lacaze