BFM Business

Réforme fiscale: et si la retenue à la source dynamisait l'économie?

Le gouvernement planche actuellement sur la remise à plat de la fiscalité.

Le gouvernement planche actuellement sur la remise à plat de la fiscalité. - -

Selon l'ancien ministre de l'Economie Thierry Breton, la retenue à la source de l'impôt sur le revenu permettrait d'injecter 20 à 30 milliards d'euros dans l'économie. Ce qui va à l'encontre de la thèse communément admise.

Selon Jean-Marc Ayrault, une remise à plat de la fiscalité prendrait deux quinquennats. Mais Thierry Breton, l'ancien ministre de l'Economie et des Finances, assure que 12 à 18 mois suffisent pour mettre en place un des chantiers fiscaux majeurs: la retenue à la source de l'impot sur le revenu. Il y voit même une occasion de dynamiser l'economie.

Invité de BFM Business, ce lundi 9 décembre, Thierry Breton a ainsi indiqué que 20 à 30 Milliards d'euros seraient alors directement injectés dans l'economie. On lui avait en effet fourni ce chiffre en avril 2007, lorsqu'il était à la tête de Bercy.

Cette somme correspond à l'épargne des contribuables qui sert à payer les impôts l'année suivante. Or, en cas de retenu à la source, le fisc se calerait sur l'année en cours. Ce qui veut dire que l'année de la bascule - c'est à dire de la mise en place de la réforme- les contribuables gagneraient un an d'imposition qu'ils avaient mis de côté!

Pas de perte fiscale pour l'Etat

Pour l'Etat, cela ne correspondrait pas à un an de perte fiscale car, concrétement, il continuera à faire rentrer des recettes tous les mois.

Sur le papier, cela semble donc simple et lisible. Mais attention, car la mise en place d'une telle réforme soulève tout de même quelques difficultés. Les ménages les plus aisés, étant les plus taxés, seraient ceux qui auraient le plus à y gagner, si l'on annule une année d'imposition. Sur le plan politique, cela pourrait donc etre interpreté comme un cadeau fait aux plus riches.

Mathieu Jolivet