BFM Business

Les PME satisfaites du gouvernement

Jean-François Roubaud est satisfait de l'attitude du gouvernement envers les PME lors de l'élaboration du Budget 2014.

Jean-François Roubaud est satisfait de l'attitude du gouvernement envers les PME lors de l'élaboration du Budget 2014. - -

La Confédération générale des petites et moyennes entreprises s'est félicitée de "l'écoute" du gouvernement face au ras-le-bol fiscal des PME, mardi 17 septembre. Une position éloignée de celle du Medef.

Le gouvernement a peut-être réussi à réconcilier provisoirement les patrons de PME avec la gauche. Jean-François Roubaud, le président de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises, a en effet rendu hommage à l'exécutif, ce mardi 17 septembre, pour son "écoute" face au ras-le-bol fiscal actuel.

"Je crois que c'est la première fois qu'on a un gouvernement qui écoute les PME, qui a compris, il n'y a pas très très longtemps, que la seule solution de sortie des crises c'est vraiment la croissance de nos entreprises", a-t-il déclaré à Nouméa, où il effectue un déplacement jusqu'en fin de semaine.

"La politique du gouvernement n'est pas hostile aux entreprises. (...)Dans les dernières discussions sur le projet de loi de finances, on a eu vraiment l'impression qu'ils nous ont écoutés. Il faut maintenant que les résultats soient officiels", a-t-il ajouté.

Le Budget 2014 "devrait convenir"

Jean-François Roubaud a également affirmé qu'il "se battait pour qu'il n'y ait pas de charges supplémentaires sur les entreprises" car "le ras-le-bol fiscal devient intolérable".

"Je crois avoir su les persuader puisque le projet devrait convenir", a-t-il dit, précisant que "normalement, les PME et TPE n'auront pas de fiscalité sur l'EBE (excédent brut d'exploitation)".

Selon lui, c'est auprès des "grandes entreprises que Bernard Cazeneuve" (ministre délégué au Budget) va trouver "les 2,5 milliards qui lui manquent pour boucler son budget".

Une déclaration qui intervient le jour de la première conférence mensuelle de Pierre Gattaz en tant que président du Medef, ce mardi matin. Le successeur de Laurence Parisot devrait se montrer un peu moins conciliant que son homologue.

|||sondage|||1160

Y. D.