BFM Business

Les fonctionnaires des collectivités territoriales de plus en plus absents pour maladie

Le coût moyen des absences pour santé s'élève à 2.099 euros par agent dans les collectivités territoriales (image d'illustration)

Le coût moyen des absences pour santé s'élève à 2.099 euros par agent dans les collectivités territoriales (image d'illustration) - Philippe Huguen - AFP

Selon une étude, l'augmentation du nombre et de la durée des absences pour raisons de santé s'est poursuivie en 2016 dans les collectivités territoriales.

En 2016, les arrêts-maladies des fonctionnaires employés dans les collectivités territoriales ont clairement progressé. Cumulées sur l'année, ces absences représentent 9,5% de l'effectif contre 9,3% un an plus tôt, selon une étude parue mercredi 15 novembre.

Cette progression, de 28% en neuf ans, s'explique par plusieurs facteurs dont le vieillissement des agents, la pénibilité des métiers et les recrutements en baisse, souligne cette étude de Sofaxis, courtier en assurance auprès des collectivités territoriales et des établissements de santé.

Plus d'un agent sur deux est aujourd'hui âgé de plus de 40 ans. L'âge moyen des agents absents a augmenté lui aussi, la part des absents de plus de 45 ans ayant atteint, en 2016, 57% des effectifs arrêtés et progressé de plus de 5% en 10 ans. Le vieillissement de la population a une incidence sur la gravité des absences: la durée moyenne d'arrêt augmente avec l'âge, souligne l'étude.

Le coût des absences évalué à 2.099 euros par agent 

Néanmoins, comme en 2015, 44% des agents ont été absents au moins une fois, dont 75% pour une maladie ordinaire. Un peu plus d'un arrêt déposé sur cinq se limite à un ou deux jours et 59% ont été inférieurs à sept jours.

Le coût moyen des absences pour raisons de santé s'est élevé à 2.099 euros par agent employé, un coût direct qui a aussi des effets indirects sur l'organisation quotidienne des collectivités, souligne l'étude. Parallèlement au vieillissement des agents, la durée du travail a augmenté, suite aux dispositions réglementaires liées aux dernières réformes des retraites.

Les agents territoriaux occupent à 77% des postes de catégorie C (la plus modeste) dans les métiers techniques, physiquement et psychologiquement exigeants (activité de maintenance de locaux, nettoyage, entretien des espaces verts, surveillance scolaire et périscolaires...). Alors que l'âge de départ à la retraite est de 62 ans, il est de 55 à 57 ans pour ces catégories dites "actives", mais le cadre règlementaire contribuant à l'allongement du temps de travail, une part croissante des agents de 60 ans et plus vont continuer d'être employés, avec "un risque d'usure professionnelle" souligne l'étude.

A.M. avec AFP