BFM Business

L'intervention au Mali : près de 400 000 euros par jour

L'heure de vol d'un Mirage 2000 est estimé à 11 700 euros

L'heure de vol d'un Mirage 2000 est estimé à 11 700 euros - -

La montée en puissance du dispositif militaire français au Mali pose la question du coût de l'intervention. Celle en Afghanistan est revenue à 1,4 million d'euros par jour et celle de Libye à 1,7 million.

La France accroît son effort militaire au Mali. Le dispositif va passer de 550 à 2 500 hommes. Et plusieurs Rafale ont été déployés depuis dimanche 13 janvier depuis leur base de l'est de la France pour assurer des missions d'attaque au sol au Sahel, en plus des Mirage 2000 déjà prépositionnés en Afrique.

Ce déploiement de force pose inévitablement la question de son coût. Pour 2013, le budget prévisionnel des opérations militaires extérieures, les Opex, est de 630 millions d'euros, en nette baisse par rapport aux années précédentes. En 2011, avec l'opération en Libye, le surcoût des Opex avait atteint 1,2 milliard d'euros sur un budget total militaire de 37 milliards. Pour 2012, avec le désengagement d'Afghanistan, il était descendu à 873 millions d'euros, même s'il ne s'agit que de prévisions, toujours inférieures à la réalité budgétaire constatée au final.

En Afghanistan, la présence militaire française a nécessité 1,4 million d'euros par jour. En Libye, l'opération Harmattan qui a impliqué l'envoi du groupe aéronaval de Toulon au large des côtes libyennes durant 7 mois est revenue à 1,7 million par jour. Il est vrai que 4 000 hommes ont été impliqués plus 31 avions de l'aéronaval et de l'armée de l'air.

4 000 euros pour lancer un missile

Quel sera le coût de l'intervention au Mali ? Si l'on reprend ceux de l'intervention libyenne présentés dans un rapport parlementaire, en octobre 2012, l'utilisation de munitions a coûté 400 000 euros par jour. Un missile AASM tiré d'un Rafale sur un objectif au sol revient par exemple à 4 000 euros.

Le surcoût d'entretien des matériels et avions a été estimé, lui, à 570 000 euros. La consommation de carburant a atteint, elle, 200 000 euros, et les indemnités journalières des militaires engagés dans l'opération 270 000 euros. Des chiffres qui devraient cependant être largement inférieurs au Mali, en raison de moyens nettement moins importants.

Concernant le coût des appareils engagés au Mali, l'heure de vol d'un Rafale était estimée à 27 000 euros en 2010 selon le rapport budgétaire du député PS Jean Launay d'octobre 2012. Le coût horaire d'un Mirage 2000 est moins élevé : 11 700 euros. Quant aux hélicoptères Gazelle utilisés par l'armée de terre, leur coût d'utilisation est de l'ordre de 2 600 euros.

Au final, selon un expert budgétaire consulté par BFM Business.com, l'intervention militaire française devrait coûter environ 400 000 euros par jour. A condition qu'elle ne se prolonge pas trop.

Source : rapport parlementaire de Jean Launay, Assemblée nationale, 2012.

Patrick Coquidé