BFM Business

Jean-Marc Ayrault: "nous sommes sur le bon chemin"

Pour Jean-Marc Ayrault, les bons chiffres de la croissance conforte la stratégie du gouvernement.

Pour Jean-Marc Ayrault, les bons chiffres de la croissance conforte la stratégie du gouvernement. - -

Le Premier ministre a réagi, ce mercredi 14 août, aux bons chiffres de la croissance. Il estime que le rebond de 0,5% du PIB au deuxième trimestre "conforte la stratégie" du gouvernement.

Jean-Marc Ayrault se félicite de bons chiffres de la croissance. Ce mercredi 14 août, l'Insee a publié l'évolution du PIB français pour le deuxième trimestre 2013, qui est ressorti à 0,5%, soit bien plus que les 0,2% anticipés à la fois par les instituts de conjoncture et par le gouvernement.

Pour le Premier ministre, ces chiffres montrent que "nous sommes sur le bon chemin"."Ne croyez pas que si nous avons de bons chiffres de croissance au deuxième trimestre c'est dû au hasard", a déclaré Jean-Marc Ayrault lors d'une déclaration à la presse à Matignon, en estimant que cela "confort(ait) la stratégie du gouvernement".

"Le rebond de croissance de +0,5% est plus important que la moyenne de la zone euro. Cela ne veut pas dire qu'il faut s'en contenter, il faut poursuivre, amplifier la bataille pour la croissance, la bataille pour l'emploi, la bataille pour l'innovation", a poursuivi le chef du gouvernement.

"un facteur d'optimisme"

Quant à la possibilité d'une croissance positive sur l'ensemble de 2013 (alors que le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a fait état ce week-end d'une fourchette de -0,1% à +0,1%), M. Ayrault s'est voulu optimiste. "C'est notre volonté et pas seulement notre espoir: nous agissons pour cela!", a-t-il déclaré.

Pour le Premier ministre, le double mouvement de sortie de récession en France et en Europe doit être "conforté". En tout état de cause, ces chiffres meilleurs que prévu sont "un facteur de mobilisation et d'optimisme".

"Dans une ambiance où il est de bon ton de dire que tout va mal, il est important en cette rentrée de dire que nous sommes sur la bonne voie et que nous devons garder notre cap", a-t-il conclu.

Cazeneuve voit "des jours meilleurs" à venir

Le discours est sensiblement le même du côté du ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve. Sans céder à l'euphorie, ce dernier a déclaré, dans un entretien à l'AFP, que "nous avons enfin une croissance positive, cela ne préjuge pas de ce que sera la croissance de l'année 2013 (...), cela montre incontestablement que des jours meilleurs sont aujourd'hui devant nous".

Il attribue ces bons résultats à "la cohérence" et à "la persévérance" de la politique du gouvernement.

J.M. avec agences