BFM Business

Ecotaxe: les travaux publics demandent une compensation pour son report

L'écotaxe poids lourds devait servir à financer des projets d'infrastructures routières.

L'écotaxe poids lourds devait servir à financer des projets d'infrastructures routières. - -

La Fédération nationale des travaux publics va demander à l'Etat, mardi 12 novembre, de compenser les recettes liées à l'écotaxe, qui devait financer des infrastructures routières. 500 millions d'euros manqueraient, selon la FNTP.

Il n'y a pas qu'Ecoumouv' qui risque de pâtir du report sine die de l'écotaxe. Cette contribution devait rapporter 1,15 milliard d'euros avant que le gouvernement ne la suspende. Une manne qui devait essentiellement servir à financer des travaux d'infrastructures routières.

La Fédération nationale des travaux publics (FNTP) s'inquiète ainsi de l'avenir des projets initialement budgétés. Elle tiendra une conférence, mardi 12 novembre, pour alerter le gouvernement sur ce sujet et demander une compensation.

"On parle de 500 millions d'euros qui auraient dû être versés via cette écotaxe à l'AFITF (Agence de financement des infrastructures de transports en France). Il est certain que c'est un manque à gagner, une difficulté pour nos entreprises. Et le manque d'activité va être flagrant", a expliqué Philippe Pirquin, président de la fédération régionale des travaux publics de Normandie, interviewé par BFM Business.

Des économies pour financer l'éventuel manque à gagner

"Il faudrait que l'Etat puisse abonder l'AFITF d'un montant équivalent pour pouvoir assurer les projets tels qu'ils avaient été prévus par l'administration", poursuit-il.

Philipe Pirquin se veut toutefois confiant quant à la résolution de la crise sur l'écotaxe. "Ce texte est issu du Grenelle de l'environnement et a été adopté par toutes les forces politiques. Je pense qu'avec de la discussion et avec un peu de pédagogie on devrait pouvoir sortir de ce mauvais pas", estime-t-il.

Le rapporteur PS du Budget à l'Assemblée nationale, Christian Eckert, avait expliqué le 29 octobre dernier, que si le report de l'écotaxe venait à se prolonger, le manque à gagner sera compensé par de nouvelles économies budgétaires.

Le 7 novembre dernier, le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve a confirmé que le budget sera ajusté via des économies. "Nous nous adapterons en fonction de l'évolution de la négociation" (avec la société Ecomouv'), a-t-il toutefois précisé.

J.M. avec BFM Business