BFM Business

Défense: Hollande exclut toute coupe budgétaire, mais veut une meilleure gestion

François Hollande a"réaffirmé les engagements financiers de la loi de programmation militaire".

François Hollande a"réaffirmé les engagements financiers de la loi de programmation militaire". - -

Le chef de l'Etat a fait savoir, ce lundi 2 juin, que les engagements de la loi de programmation militaire seraient tenus. Mais il a réclamé des propositions pour améliorer la gestion des matériels et des projets.

La vague de protestations contre d'hypothétiques coupes dans le budget de la Défense ont poussé la présidence à réagir.

François Hollande a ainsi réaffirmé, lundi 2 juin, les engagements financiers de la Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019 tout en réclamant une amélioration des conditions de gestion des matériels et projets, a annoncé l'Elysée.

Les ministres des Finances et de la Défense, Michel Sapin et Jean-Yves Le Drian, feront des propositions en ce sens d'ici la fin du mois de juin, a précisé l'Elysée dans un communiqué publié à l'issue d'un Conseil de Défense.

Hollande confirme les déclarations de Valls

Le chef de l'Etat emboîte ainsi le pas de Manuel Valls, qui avait marqué sa volonté de "tourner la page de ces rumeurs". "Il n'y aura pas de remise en cause de la loi de programmation militaire", avait ainsi affirmé le Premier ministre la semaine passée.

François Hollande a rendu cet arbitrage alors que le ministre de la Défense lui-même, Jean-Yves Le Drian, et les militaires s'inquiétaient de nouvelles coupes dans le budget des armées.

La LPM prévoit un budget total de 190 milliards sur la période 2014-2019 doublé d'une réduction des effectifs de 33.675 personnes durant cette période, dont 7.881 en 2014.

Y. D. avec agences