BFM Business

Budget de la Défense: la loi de programmation militaire sera "préservée", annonce Valls

Manuel Valls promet que la loi de programmation militaire sera préservée.

Manuel Valls promet que la loi de programmation militaire sera préservée. - -

Le président de la République devrait se prononcer rapidement sur la polémique concernant les coupes budgétaires annoncées dans le budget de la Défense, a annoncé vendredi 23 mai l'Elysée. Un peu plus tard, Manuel Valls a assuré que la loi de programmation militaire sera "totalement préservée".

Manuel Valls veut rassurer. La loi de programmation militaire 2014-2019 sera "totalement préservée" d'éventuels efforts budgétaires, a expliqué vendredi 23 mai le Premier ministre , en pleine polémique sur le budget du ministère de la Défense.

Un peu plus tôt dans la journée, c'était le président de la République qui avait communiqué sur le sujet: François Hollande va rendre ses arbitrages "dans les prochaines semaines", avait indiqué l'Elysée. La rumeur selon laquelle le budget de la Défense va subir des coupes budgétaires supplémentaires suscite en effet de vives inquiétudes chez les militaires alors que la suppression de 34.500 postes est programmée d'ici 2019.

"Il est temps de tourner la page de ce débat, de ces rumeurs", a assuré le Premier ministre. Le gouvernement promet donc de préserver la loi de programmation militaire,qui prévoit 190 milliards d'euros de budget sur la période 2014-2019, avec l'engagement que le budget annuel sera maintenu à 31,4 milliards d'euros jusqu'en 2016.

L'"exaspération" des militaires

Manuel Valls rejoint ainsi la position de Michel Sapin, qui avait déclaré que le texte "sera respecté dans ses équilibres globaux". Le ministre des Finances avait répondu dimanche 18 mai au député UMP Xavier Bertrand qui accusait le gouvernement de préparer un plan d'économie sur le budget de la Défense à hauteur de 1,5 à 2 milliards d'euros par an pendant trois à quatre ans. Xavier Bertrand s'est exprimé "sur le sujet sans rien y connaître", avait fustigé le ministre.

La question budgétaire est sensible. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a même mis en garde le gouvernement: il a écrit au Premier ministre Manuel Valls au début du mois de mai pour attirer son attention sur les " très lourdes" conséquences des restrictions budgétaires, révèle ce vendredi Le Figaro. Dans sa missive, Jean-Yves Le Drian explique que les "efforts [demandés] seront difficiles à réaliser, dans un contexte social proche de l'exaspération".

Évaluant à 355 millions d'euros les efforts à réaliser cette année, le ministre met en garde contre le fait que "la Défense ne peut absorber une perte de crédits en 2014, ni sur sa masse salariale, ni sur [les] crédits de fonctionnement", qui se situent déjà "au seuil de l'acceptabilité sociale". Jean-Yves Le Drian estime qu'en cas de coupes budgétaires, "l'armée de terre serait sous-équipée".

M. K. avec agences