BFM Business

Compétitivité : Ayrault veut étaler les mesures sur 2 à 3 ans

Jean-Marc Ayrault préfère désormais parler de "trajectoire de compétitivité"

Jean-Marc Ayrault préfère désormais parler de "trajectoire de compétitivité" - -

Le Premier ministre attend le rapport de Louis Gallois, le 5 novembre, pour détailler les mesures d'amélioration de la compétitivité. Sur Europe 1, ce mardi 16 octobre, il a cependant annoncé qu’il s’agira d’un plan progressif.

Le gouvernement a prévenu que le "choc de compétitivité" attendu par les entreprises, via une baisse massive du coût du travail, ne sera pas au rendez-vous. Il lui préfère le terme de "trajectoire de compétitivité".

Ce changement de vocabulaire prend davantage de sens aujourd’hui. Sur l’antenne d’Europe 1, le Premier ministre a déclaré que le programme du gouvernement pour soutenir la compétitivité se déroulerait "sur deux ou 3 ans".

Même si Matignon tient à rappeler que rien n’est tranché, le scénario du gouvernement s’oriente surtout vers des mesures destinées permettre aux entreprises françaises de renouer avec la qualité, l'innovation, le service…

Le chef du gouvernement entend d’ailleurs mobiliser tous ses ministres pour mettre en œuvre ce vaste chantier. Ils participeront à un séminaire, le 6 novembre, au lendemain de la remise du rapport rédigé par l’ex-dirigeant d’EADS Louis Gallois.

Nommé Commissaire général à l’investissement par le gouvernement il y a un mois, celui-ci a été chargé d'une mission d’expertise sur les mesures qui permettraient aux entreprises françaises de faire face à la concurrence internationale.

BFMbusiness.com