BFM Business

L’innovation, une des clés pour doper la compétitivité

Pour renouer avec la compétitivité, il faut disposer d'entreprises misant sur la recherche.

Pour renouer avec la compétitivité, il faut disposer d'entreprises misant sur la recherche. - -

Le Premier ministre veut déplacer le débat sur le coût du travail vers celui de la qualité et de l'innovation. Jean Hervé Lorenzi, le président du cercle des économistes, livre quelques pistes pour y parvenir.

Ce lundi 15 octobre, lors d’un déplacement en Loire Atlantique, Jean-Marc Ayrault a lancé le chantier de la compétitivité. Si jusqu’ici il était surtout question de coût du travail et d’une hausse de la CSG pour compenser les baisses de charges, le gouvernement semble vouloir élargir le champ des possibilités. " Si vous pensez que la compétitivité c'est l'allégement des charges, vous ne connaissez pas le dossier", a déclaré le Premier ministre.

Jean-Marc Ayrault veut désormais s’appesantir sur la compétitivité en jouant sur les paramètres de la qualité et de l'innovation.

Pour Jean Hervé Lorenzi, président du cercle des économistes, "la compétitivité, c’est un état d’esprit. On l’a un peu perdu ces dernières années, il faut le récupérer". Il expose sur BFM Business, les pistes qui pourraient mener à ce renouveau.

"Il faut donc favoriser les entreprises pour qu’elles fassent de la recherche. La proposition du gouvernement qui est d’élargir le crédit d’impôt recherche à l’innovation est une bonne mesure, mais peut-être faut-il en mettre plus". Il cite aussi les pôles de compétivité, déjà nombreux sur le territoire, mais qu'il faut "doper".

Enfin, selon lui il est nécessaire de travailler en amont pour doter le pays de personnels ayant toutes les compétences pour développer l’innovation. "Il faut pousser les formations scientifiques et technologiques", conclut Jean Hervé Lorenzi.

BFMbusiness.com