BFM Business

Budget 2014: Gilles Carrez (UMP) dénonce "des économies en trompe-l'œil"

Gilles Carrez a appelé à modifier "les raisonnements du passé".

Gilles Carrez a appelé à modifier "les raisonnements du passé". - -

Le président UMP de la commission des finances de l'Assemblée nationale a appelé, ce mardi 15 octobre, à stopper "le torrent de dépenses supplémentaires". Il s'exprimait au début du débat parlementaire portant sur le projet de loi de finances pour 2014.

Gilles Carrez, le président UMP de la commission des finances de l'Assemblée nationale n'y va pas par quatre chemins. S'exprimant sur le Budget 2014, il a déclaré que "les économies sont en partie seulement au rendez-vous et l'essentiel malheureusement est en trompe-l'oeil".

Le député s'exprimait lors de l'ouverture du débat parlementaire sur le projet de loi de finances pour 2014. "Je ne nie pas qu'il y a un effort de 1,5 milliard mais il faut arrêter de raisonner en tendance", a-t-il également souligné.

"Le torrent de dépenses"

Le gouvernement affirme qu'il y a neuf milliards d'euros d'économies dans le budget de l'Etat en tendance, par rapport à ce qu'aurait été l'évolution "spontanée" de leurs dépenses.

"Ce sont des raisonnements du passé, il faut arrêter avec cela", a critiqué Gilles Carrez. "Chaque semaine vous annoncez de nouvelles décisions qui sont autant de foyer de dépenses supplémentaires. C'est un véritable torrent", a-t-il dénoncé en évoquant l'annonce d'une réforme de la dépendance "qui va coûter des milliards" ou les droits nouveaux créés par la réforme des retraites.

J.M. avec AFP