BFM Business

3 Français sur 4 favorables à une taxation des hauts revenus pour réduire la dette

72% des

72% des - PHILIPPE HUGUEN © 2019 AFP

Même les sympathisants des Républicains et de LaREM prônent une ponction exceptionnelle des plus hauts revenus, selon un sondage OpinionWay publié par Les Echos.

Ce n’est pas vraiment une surprise. Plus la dette publique augmente plus son niveau suscite l’inquiétude des Français. 73% d’entre eux partagent ce sentiment selon un sondage OpinionWay Square publié ce mardi par Les Echos. Et parmi eux, 31% se disent même très inquiets.

Mais pour autant, quand on leur demande quelle devrait être, en ce moment, la priorité du gouvernement. 60% répondent qu’il faut soutenir l’économie coûte que coûte, alors que 36% jugent prioritaire la maitrise des dépenses publiques. Et d’ailleurs quand on leur présente la liste des principaux domaines financées par les impôts, les taxes ou les cotisations sociales, il n’y en a aucun qu’une majorité de Français souhaiteraient voir baisser.

Injonctions contradictoires

Au contraire, une part importante de nos concitoyens souhaite une hausse des budgets de la Santé (68%), de la Recherche (58%), de la Police (44%) de l’Education nationale (42%), de la Justice (41%). Cela dit, dans le même temps, 75% des personnes interrogées par OpinionWay estiment que l’Etat dépense trop. Injonction contradictoire habituelle entre le souhait d’un Etat plus sobre et le sentiment que l’argent public manque dans tout un tas de domaine.

A défaut de réduire les dépenses comme le préconise notamment Bercy, quelles solutions prônent donc les Français pour financer le coût de la crise et l’indispensable relance de l’économie? Taxer les plus hauts revenus. 72% des Français y sont favorables.

Non à un impôt exceptionnel sur l'épargne

OpinionWay relève certes des nuances en fonction de la sensibilité politique. Mais cette piste séduit même une large majorité d'électeurs des Républicains (59%) et de LaREM (67%). Alors qu’en revanche, toutes tendances politiques confondues, les Français sont très majoritairement hostiles à un impôt exceptionnel sur l’épargne.

L'idée ne séduit que 20% des personnes interrogées. Mais il est vrai qu'une question additionnelle n'a pas été posée dans le cadre de ce sondage: faut-il taxer l'épargne des... plus riches?

Pierre Kupferman
https://twitter.com/PierreKupferman Pierre Kupferman Rédacteur en chef BFM Éco