BFM Business

Compétitivité: un séminaire gouvernemental pour pas grand chose

Jean-Marc Ayrault a remobilisé ses ministres autour des mesures en faveur de la compétitivité française.

Jean-Marc Ayrault a remobilisé ses ministres autour des mesures en faveur de la compétitivité française. - -

Un séminaire gouvernemental sur la compétitivité s'est tenu à Matignon, jeudi 18 avril. Jean-Marc Ayrault a surtout voulu mobiliser autour des mesures déjà existantes.

Relancer la croissance est une tache qui occupe Jean-Marc Ayrault "toute la journée." "C'est pour ça qu'il faut que j'y aille", a conclu dans un sourire le Premier ministre, au terme de son intervention à Matignon, jeudi 18 avril.

Quelques minutes avant, une vingtaine de ministres étaient réunis à son intitiative, pour un séminaire visant à faire le point sur les mesures gouvernementales en faveur de la compétitivité des entreprises. Louis Gallois, dont le rapport a servi à mettre en place le "Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi", en novembre dernier, était présent.

Ce dernier a "présenté l’état d’avancement des 35 mesures" du pacte. "Avec deux tiers des décisions déjà engagées", et "grâce à une forte mobilisation de l’ensemble des ministères et des acteurs concernés", le projet suit son cours.

Redonner confiance aux entreprises

Car l'objet de ce séminaire était bien de remobiliser les équipes gouvernementales autour des mesures déjà existantes: crédit d'impôt-compétitivité, création de la Banque publique d'investissement...

Le message est clair: maintenant que les armes sont à leur portée, il faut redonner confiance aux entreprises pour qu'elles puissent les utiliser. L'exemple du CICE, qui ne suscite pas l'enthousiasme espéré, est peut-être le plus représentatif.

Tout ceci est censé relancer la croissance, mais sur le long terme. Le Premier ministre a ainsi donné rendez-vous à la fin du quinquennat de François Hollande, prenant en exemple l'Allemagne, qui "a mis dix ans à se redresser".

Y.D.