BFM Business

Comment la SNCF va organiser les voyages à partir du 11 mai?

La SNCF se prépare au déconfinement

La SNCF se prépare au déconfinement - Patrick Guay- AFP

Les voyageurs devront obligatoirement porter un masque. Mais ils pourront aussi connaître l'affluence de leur train la veille du départ, pour pouvoir éventuellement décaler leur voyage. La SNCF va aussi mettre des dispositifs de filtrage dans les gares pour gérer l'affluence.

A partir du 11 mai, les Français seront plus nombreux à se rendre en gare et le nombre de trains en circulation va être renforcé. Ce qui pose pas mal de soucis quant au respect des distances sociales entre chaque voyageur et la gestion de l'affluence en gare. La SNCF a imaginé plusieurs dispositifs pour permettre aux voyageurs de prendre le train en toute sécurité.

En premier lieu, comme cela a déjà été annoncé, le port du masque sera obligatoire dans les transports publics. Les usagers qui ne respectent pas cette règle pourront être punis par une amende. "Le prix n'est pas encore connu, c'est au pouvoir public de le définir", explique Christophe Fanichet , le président général de SNCF Voyageurs au Parisien.

Prendre un train plus tôt ou plus tard

Il précise que les voyageurs devront venir muni de leur propre masque car la SNCF n'en distribuera pas. Des distributeurs seront néanmoins installés et il sera également possible d'en acheter dans les commerces en gare. 500 bornes de distributeur de gel hydroalcoolique vont être installés dans 165 gares et tous les trains seront nettoyés et désinfectés au moins une fois par jour.

La SNCF va aussi permettre aux usager d'anticiper leur voyages, au travers d'un plan transport qui sera dévoilé à la fin de la semaine.

"Nous publierons sur l'application SNCF les horaires de tous les trains qui circuleront pendant les trois prochaines semaines. Aussi bien ceux des TER et des Transiliens que ceux des TGV et des Intercités", détaille Christophe Fanichet.

Les usagers pourront connaître la veille de leur voyage, l'affluence dans leur train en se connectant sur l'application SNCF. L'objectif est de réguler l'affluence des heures de pointe.

"Cette information permettra aux voyageurs , principalement dans les trains du quotidien, de prendre un train plus tôt ou plus tard en fonction de l'affluence attendue", précise le président général de SNCF Voyageurs.

Sur les trains longues distances le taux d'occupation est bloqué à 50%.

Dans les gares aussi des dispositifs seront mis en place pour gérer les flux de voyageurs et éviter qu'ils n'attendent leur train serrés les uns contre les autres sur les quais.

"Le filtrage aura lieu à l'entrée des gares. Aussi, comme lorsque vous faites vos courses depuis le confinement , il est probable que vous n'entriez pas directement", explique Christophe Fanichet.

Un PC voyageurs va être installés gare de l'Est qui va suivre en temps réel l'affluence sur l'ensemble des lignes grâce aux informations provenant de caméras de surveillance et à des logiciels qui mesurent des flux. En Ile-de-France, il y aura aussi des agents vigies.

"Sur certaines de nos gares nous aurons des observateurs sur les quais pour évaluer la situation et prévenir par téléphone la gare suivante si le train est vide ou plein et réguler ainsi le nombre de personnes dans les trains", ajoute Christophe Fanichet.

Ce dispositif pourra être aménagé en fonction des observations faites sur le terrain au fil des jours. 

Coralie Cathelinais