BFM Business

Angela Merkel : sa gestion de la crise de la zone euro a payé

La chancelière allemande a été réelue à la tête de son parti avec plus de 97% des voix

La chancelière allemande a été réelue à la tête de son parti avec plus de 97% des voix - -

La chancelière allemande a été reconduite comme présidente de son parti, la CDU (conservateurs), avec plus de 97% des votes. Elle a su faire preuve de fermeté et défendre les intérêts allemands sur la scène européenne.

A 10 mois des élection législatives en Allemagne, la CDU est réunie en Congrès pour deux jours (4 et 5 décembre) à Hanovre. Ses membres viennent de réélire leur chef de file, Angela Merkel avec plus de 97% des voix.

La chancelière allemande récolte, ce mardi 4 décembre, les fruits de sa gestion de la crise dans la zone euro.

"Nous sommes aujourd'hui sortis de la crise plus forts que nous y sommes rentrés !", Tel est le message qu'est venue délivrer Angela Merkel devant la CDU.

La capitaine d'un navire en pleine tempête

Avec un taux de chômage parmi les plus bas d'Europe, et une croissance au rendez-vous, l'Allemagne est plus que jamais la locomotive de l'Europe.

Et la chancelière compte bien en tirer profit. Filant une métaphore marine, elle s’est présentée comme le capitaine d'un navire en pleine tempête : "Le vent et les turbulences sont l'œuvre de Dieu, mais la voile et le gouvernail nous appartiennent", a t'elle dit, avant de se faire ovationner.

Angela Merkel est aujourd’hui récompensée pour avoir défendu les intérêts allemands dans la zone euro. Sa détermination à renforcer la discipline budgétaire, et son inflexibilité face à ceux qui veulent mutualiser les dettes en Europe est très appréciée en Allemagne. Sa cote de popularité est ainsi à un niveau historique, proche de 70%.

Mathieu Jolivet