BFM Business

Angela Merkel veut instaurer le SMIC en Allemagne

Angela Merkel prépare les législatives de septembre prochain

Angela Merkel prépare les législatives de septembre prochain - -

La chancelière allemande devrait obtenir un troisième mandat à la présidence de la CDU et espère gagner les prochaines législatives. Pour cela, elle mise sur le travail et le salaire minimum.

Angela Merkel prépare ses troupes pour les législatives qui auront lieu en septembre prochain. Aujourd’hui, mardi 4 décembre, elle devrait être réélue pour un 3ème mandat, à la présidence de la CDU, le parti conservateur qu'elle dirige depuis 12 ans.

Elle espère pousser les libéraux de la coalition à accepter la mise en place d'un SMIC en Allemagne, une petite révolution outre-rhin.

Aujourd'hui, l’Allemagne n'a pas de salaire minimum. En revanche, les partenaires sociaux peuvent en fixer un, région par région et secteur par secteur. C'est notamment le cas pour le BTP, le personnel d'entretien ou les peintres en bâtiment.

Mais la montée de la pauvreté en Allemagne et la perspective des élections ont fait réfléchir la chancelière. Selon une enquête du journal Spiegel, le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté ne cesse d'augmenter, notamment dans les grandes villes ou il atteint près de 20%.

Les libéraux ne veulent pas en entendre parler

Son parti, la CDU avait déjà appelé à l'instauration d'un salaire minimum lors de son congrès annuel, il y a un an. Sa branche bavaroise, la très conservatrice CSU, est aussi d'accord : selon son président, "des niveaux de salaire minimum représentent pour nous le visage social de l'Allemagne".

Reste à convaincre les libéraux du FDP qui ne veulent pas, pour l’instant, en entendre parler.

L'opposition sociale démocrate raille les visées électoralistes d’Angela Merkel, qui s'empare de ce thème à moins d'un an des législatives, après 7 ans au pouvoir.

Delphine Liou