BFM Business

Croissance française en 2021: Bruno Le Maire revoit ses ambitions à la baisse

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance - BFMTV

Le ministre de l’Economie table désormais sur une hausse de 6% du PIB l’an prochain.

Les 8% de croissance dont rêvait le gouvernement pour 2021 ne sont plus d’actualité. Bruno Le Maire admet que la deuxième vague de la pandémie, le confinement imposé pour plus d’un mois aux Français et la fermeture de tous les commerces non-essentiels depuis début novembre auront un impact sur le PIB au-delà du 31 décembre. Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, table désormais sur une hausse limitée à 6%. Un niveau équivalent à ce qu'anticipe notamment le FMI.

Cette nouvelle prévision "sincère, prudente et responsable" servira de pierre angulaire pour l’établissement du futur projet de loi de finances. Un budget 2021 dont on ignore en revanche encore le niveau du déficit envisagé par Bercy, de même que l’évolution de la dette publique. Il faudra pour cela attendre début décembre.

L’exécutif doit en effet encore trancher plusieurs dossiers dont les implications budgétaires s’annoncent conséquentes. A commencer par une nouvelle forme d’aide directe aux entreprises (bars, restaurants, clubs de sport…) qui ne seront pas autorisés à rouvrir le 1er décembre. "Le déficit et la dette dépendront de ces mesures" insiste Bruno Le Maire, laissant ainsi entendre que l’effort financier de l’Etat sera important.

Pierre Kupferman
https://twitter.com/PierreKupferman Pierre Kupferman Rédacteur en chef BFM Éco