BFM Business

Bientôt des aides supplémentaires pour soutenir les entreprises qui resteront fermées en décembre

Les pertes d'exploitation d'un restaurant obligé de fermer seront en partie assumé par l'Etat. La part de cette compensation financière complémentaire aux aides existantes reste à définir.

Les pertes d'exploitation d'un restaurant obligé de fermer seront en partie assumé par l'Etat. La part de cette compensation financière complémentaire aux aides existantes reste à définir. - Valery HACHE © 2019 AFP

Bruno Le Maire a annoncé ce mardi que l’Etat aller compenser une partie des pertes d’exploitation des bars, restaurants, clubs de sport et autres sociétés qui ne seront pas autorisées à rouvrir le mois prochain.

Le dispositif n’est pas totalement bouclé, mais le principe est acté. Les bars, les restaurants, les clubs de sports et, plus largement, toutes les entreprises que l’Etat n’autorisera pas à rouvrir au 1er décembre vont bénéficier d’un coup de pouce additionnel. En plus des mesures existantes (aides versées par le fonds de solidarité, chômage partiel, exonérations des cotisations sociales, crédit d'impôts pour les bailleurs, aide à la digitalisation...), Bruno Le Maire a en effet annoncé ce mardi "la prise en charge" partielle par l’Etat "des pertes d’exploitation". Le pourcentage reste à déterminer, mais le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, laisse clairement entendre que l’effort financier sera important.

"Le déficit et la dette (en 2021, ndlr) dépendront de ces mesures" explique-t-il. L’Etat jouerait alors clairement le rôle de l’assureur qui après un sinistre, compense les effets de la baisse du chiffre d’affaires en couvrant les frais fixes parmi lesquels le loyer, la perte de valeur de son stock ou les intérêts d’emprunt. Les modalités d’attribution et l’ampleur de ce nouveau dispositif seront précisées dans les prochaines semaines.

Pierre Kupferman
https://twitter.com/PierreKupferman Pierre Kupferman Rédacteur en chef BFM Éco