BFM Business

Coronavirus: La CGT lance un préavis de grève pour l'ensemble du mois d'avril dans la fonction publique

-

- - -

Le syndicat a adressé une lettre au gouvernement pour lancer un préavis dans la fonction publique sur l'ensemble du mois d'avril afin de s'opposer aux mesures mises en place par le gouvernement sur le droit du travail.

Une grève dans les services publics en pleine crise du coronavirus. C'est ce que souhaite la Fédération CGT des services publics. C'est par une lettre envoyée à trois ministres et postée sur son site internet que la fédération vient de lancer sa menace. 

Un préavis de grève qui porte sur l'ensemble du mois d'avril et qui concerne l'ensemble des 85.000 adhérents de cette fédération à savoir les fonctionnaires territoriaux, mais aussi la partie privée affiliée aux services publics à savoir les entreprises de l’eau et de l’assainissement, la thanatologie, le secteur privé du logement social, comme l'explique le syndicat dans son communiqué.

"Dans la période actuelle, afin de permettre aux personnels du champ fédéral, le cas échéant après extinction de toutes les autres voies possibles, de se mettre en grève, pour défendre les intérêts des salariés et des agents, porter leurs revendications et de prendre des décisions d’action, la Fédération CGT des Services publics dépose des préavis de grève de 0 h à 24 h pour les journées suivantes : 1er avril 2020, 2 avril 2020, 3 avril 2020, 4 avril 2020, 5 avril 2020, 6 avril 2020, 7 avril 2020, 8 avril 2020, 9 avril 2020, 10 avril 2020, 11 avril 2020, 12 avril 2020, 13 avril 2020, 14 avril 2020, 15 avril 2020, 16 avril 2020, 17 avril 2020, 18 avril 2020, 19 avril 2020, 20 avril 2020, 21 avril 2020, 22 avril 2020, 23 avril 2020, 24 avril 2020, 25 avril 2020, 26 avril 2020, 27 avril 2020, 28 avril 2020, 29 avril 2020 et 30 avril 2020 pour l’ensemble des agents de la Fonction publique territoriale et pour les salariés relevant de la partie privée de notre champ fédéral (entreprises de l’eau et de l’assainissement, thanatologie, secteur privé du logement social).

Des préavis pourtant annulés par la CGT

Le syndicat entend dénoncer les mesures mises en place ce mercredi par le gouvernement. Des mesures qu'elle juge "antidémocratiques". 

"Par les dérogations antidémocratiques qu’elle impose, par les attaques au statut et au droit du travail qu’elle soutient, par l’effort qu’elle fait peser toujours sur les mêmes, la loi d’urgence sanitaire nous inquiète pour aujourd’hui et pour la suite", peut-lire dans le préavis de grève.

Le syndicat entend aussi dénoncer la gestion de la crise par le gouvernement et le manque de matériel sanitaire.

"La Fédération CGT des Services publics dénonce les choix du gouvernement qui font que ce sont les masques de protection, gel hydroalcoolique et tests médicaux qui manquent alors que jamais les armes de guerre militaire ou anti-manifestant (LBD, gaz…) ne sont en rupture de stock. Terrible traduction des préoccupations et intérêts de l’état et des capitalistes."

Une décision qui surprend alors que même que l'ensemble des syndicats ont suspendu leur préavis de grève à commencer par la CGT des finances publiques qui avait annoncé une grève pour le mois d'avril. Reste à savoir si cet appel à la grève sera suivi dans un pays en état d'urgence.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco