BFM Business

Ventes en ligne: le commerce de détail dominé par les "pure-players"

57% des 16-74 ans ont réalisé un achat sur internet en 2012.

57% des 16-74 ans ont réalisé un achat sur internet en 2012. - -

L'INSEE a publié ce mardi 11 février une étude selon laquelle de plus en plus de Français consomment sur internet. Une réalité dont bénéficient les "pure-players", de jeunes entreprises spécialisées dans la vente en ligne.

De plus en plus de Français consomment des biens et des services via internet. Cette réalité profite avant tout à quelques jeunes entreprises spécialisées dans la vente en ligne, selon une étude publiée mardi 11 février par l'INSEE et qui analyse le commerce électronique pour l'année 2012.

57% des 16-74 ans ont réalisé un achat sur internet durant cette période, indique l'Institut. Les Français se situent ainsi au dessus de la moyenne européenne (44%) et la progression est significative: la proportion était de 40% en 2008.

La manne financière que représente ce marché en pleine expansion reste, en proportion, peu importante. Le montant des ventes de biens et services aux particuliers réalisés via un site web par des entreprises installées en France s'élève à 53 milliards d'euros. Mais cela ne représente, selon l'INSEE, que 1,5% de leur chiffre d'affaires total.

Forte concentration dans le commerce de détail

Les sociétés de commerce de détail dominent cette industrie de la vente en ligne: elles représentent une société "e-commerçante" sur quatre et un quart des ventes de biens et de services sur internet.

Les dix premières entreprises de commerce de détail réalisent à elles seules 40% des ventes en ligne du secteur. Un autre chiffre illustre bien la prédominance de quelques acteurs sur tous les autres: "90% des ventes web [dans le commerce de détail, NDLR] sont réalisées par 11,5% des entreprises", analyse l'INSEE.

Dans un tel contexte, les commerçants qui tirent leur épingle du jeu sont ceux qui exercent leur activité presque uniquement sur internet. Surnommés "pure-players", ils sont en majorité vendeurs de d'habillement, de chaussures et de produits culturels. La moitié d'entre eux avaient, en 2011, moins de quatre ans d'existence. Cela ne les empêchaient pourtant pas de réaliser 51,6% des ventes. Un chiffre en pleine croissance, puisqu'il était seulement de 26,2% en 2003.

M. K.