BFM Eco

Pourquoi Ikea a rouvert en Belgique et en Suisse mais pas en France

Le petit Jozef Dudek a été écrasé en mai 2017, à son domicile californien, par une commode instable de la gamme Malm, qui avait fait l'objet d'un rappel massif un an plus tôt à la suite de plusieurs accidents comparables.

Le petit Jozef Dudek a été écrasé en mai 2017, à son domicile californien, par une commode instable de la gamme Malm, qui avait fait l'objet d'un rappel massif un an plus tôt à la suite de plusieurs accidents comparables. - STR

Autorisées à rouvrir en France depuis le 11 mai, les grandes enseignes de meubles comme Ikea ont préféré décaler leur réouverture de plusieurs jours. Elles craignent une demande faible et veulent encore peaufiner leur plan de réouverture.

Si vous attendiez la fin du confinement pour foncer chez Ikea acheter une nouvelle bibliothèque, vous avez dû être déçu. Les magasins du géant suédois de l'ameublement sont restés portes closes ce lundi 11 mai dans toute la France. L'enseigne avait d'ailleurs prévenu ses clients sur Facebook en fin de semaine dernière.

"Nous préparons la réouverture avec le plus grand soin pour vous accueillir dans les meilleures conditions, en mettant en place toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et la santé de tous", explique l'enseigne qui continue la livraison à domicile ainsi que le "Cliquez et Emportez".

Ikea ne voudrait donc pas se précipiter et peaufinerait avec ses représentants du personnel le plan de réouverture. C'est ce qu'explique le directeur de l'Ikea de Fleury-sur-Orne près de Caen au journal Liberté Caen

"Notre volonté est de prioriser la santé et la sécurité de chacun, c’est pourquoi on prend un peu plus de temps. Les gestes barrières devront être respectés, le nettoyage sera régulier dans chaque zone. On ne veut pas le faire dans l’urgence", explique David Saroul.

Le plan de réouverture sera présenté aux représentants du personnel en fin de semaine. Il devrait comprendre un contrôle du flux à l'entrée du magasin (pas plus d'un client pour 20-25 m² de surface), des plages horaires élargies, des visières et protections pour l'ensemble du personnel, rouleaux de papier fournis pour tester les matelas et fermeture du restaurant. Seule l'épicerie devrait ouvrir. L'ouverture des magasins Ikea ne devrait pas intervenir avant la dernière semaine de mai.

Une décision qui malgré tout surprend. En Belgique et en Suisse, les magasins de la marque ont rouvert ce lundi 11 mai. Les huit magasins Ikea belges ont d'ailleurs été pris d'assaut dès leur réouverture ce lundi avec d'impressionnantes files d'attente, comme le montre La Voix du Nord. En Suisse, après une forte affluence à la réouverture, la fréquentation a été correcte finalement selon le site suisse 24heures qui relève toutefois l'absence de seniors dans le magasin visité.

Eviter de suivre Amazon et Renault

Pourquoi la filiale française d'Ikea a été plus frileuse et n'a pas rouvert le premier jour? Cela peut s'expliquer par sa taille: elle gère un parc de 34 magasins qui représente le double du nombre d'Ikea de la Suisse et de la Belgique réunies.

Ensuite, la justice française s'est montrée particulièrement inflexible avec les entreprises qui ne respectaient pas selon elle les mesures de sécurité. Amazon et Renault ont été contraintes de réduire leur activité et de fermer des sites. Les grandes enseignes veulent s'éviter une telle "publicité".

Car Ikea n'est pas la seule enseigne à ne pas avoir ouvert. Conforama n'a rouvert que 10% de ses magasins en France. Là encore, l'enseigne d'ameublement veut prendre le temps.

"Rouvrir progressivement nous permet de valider notre organisation et de la déployer à l’ensemble de nos magasins en toute sécurité", explique le groupe dans Le Figaro

Pour les enseignes plus petites, la réouverture est compliquée par la manque de personnel et l'obligation pour de nombreux salariés de trouver des solutions pour les gardes d'enfants. 

"Beaucoup d’enseignes ouvriront progressivement, assure Yohann Petiot, le délégué général de l’Alliance du commerce au Figaro. Compte tenu de la faiblesse de la demande et des contraintes de gardes d’enfants, 25% à 30% du personnel devrait rester en chômage partiel."
Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco