BFM Business
Conso

Noël: les Français achètent toujours plus de cadeaux d'occasion

La crainte des pénuries a donné un coup d'accélérateur au marché des cadeaux de seconde main.

Cette année, sous le sapin, tous les cadeaux ne seront peut-être pas neufs. Livres, jouets, consoles, vêtements, vélos… désormais, les produits d'occasion, c’est aussi à Noël. Pas forcément apprécié auparavant, le cadeau de seconde main n'est plus tabou et entre dans les mœurs: selon une étude Kantar pour Ebay, 53% des Français pourraient offrir un cadeau d’occasion le 25 décembre prochain, et ce chiffre monte même à 64% chez les jeunes de 16-24 ans. Envie de mieux consommer ou de faire des économies, les Français n'ont jamais acheté autant de produits d'occasion.

À quelques semaines de Noël, la plus faste des périodes commerciales, les craintes de pénuries ont donné un net coup d'accélérateur à la croissance du marché. "C’est du jamais-vu chez nous", assure Anne Quemin, directrice de la marque et de la communication pour Leboncoin. Le géant français des petites annonces en ligne a comptabilisé ce mois-ci 15 millions de visites dans la catégorie jeux et jouets, le double de l'année précédente. Le nombre d'annonces déposées dans la même catégorie grimpe, lui, de 42% d'une année à l'autre.

Une platine vinyle et un appareil à raclette sur Backmarket, un manteau sur Vinted, quelques livres et de la décoration sur Ebay: l'offre ne manque plus pour remplir sa liste de Noël. D'autant qu'à côté des plateformes traditionnelles et des spécialistes des produits reconditionnés, tous les grands distributeurs se sont mis à l'occasion. La Fnac, Zalando ou Ikea ont ajouté une catégorie occasion à leurs boutiques en ligne, La Redoute a lancé son propre site "La Reboucle", tandis qu'Auchan, Carrefour et Leclerc ont installé des dépôts-ventes dans certains de leurs magasins.

Pas de hausse des prix

"Tous les marqueurs d'intention montrent que ce sera particulièrement fort cette année à Noël. On observe une forte réactivité de nos clients depuis quelques semaines: une opération sur les vélos, par exemple, a été très suivie", explique Audrey Metzinger, directrice commerciale test produits et occasions chez Decathlon. Sur sa plateforme Decathlon Occasions, l'enseigne a quasiment doublé le nombre de produits disponibles par rapport à l'année précédente. On y trouve surtout des vélos, des skis et des appareils fitness, des produits durables et facilement revendables.

Plutôt que l'éco-responsabilité, "c'est le critère prix qui compte principalement pour nos clients. Ils viennent avant tout pour y trouver des cadeaux de Noël moins chers", assure Anthony Le Mens, chargé de la seconde vie dans les magasins de l'enseigne. Mais face à la forte hausse de la demande, faut-il craindre une hausse des prix ? "Nous n'avons pas constaté d'inflation dans nos annonces", rassure Anne Quémin. Sur Leboncoin, il faut compter 18 euros en moyenne pour une boîte de Playmobil, 20 euros pour des Lego ou 12 euros pour une Barbie.

Jérémy Bruno Journaliste BFMTV