BFM Business

Les pénuries de médicaments se multiplient

Le principe actif d'un médicament est souvent produit dans un seul site à travers le Monde

Le principe actif d'un médicament est souvent produit dans un seul site à travers le Monde - -

Les pharmacies ont de plus en plus de mal à s'approvisionner. En 2013, il y a eu 5 fois plus de ruptures de stocks qu'il y a 5 ans. Les fabricants vont faire le point, mardi 20 mai.

Les industriels du médicament tirent la sonnette d'alarme. De plus en plus de médicaments viennent à manquer dans les officines. Les fabricants font le point demain, mardi 20 mai, lors d'une conférence de presse. L'an dernier, les pharmaciens ont dû gérer plus de 500 ruptures de stocks (selon les chiffres de la Fédération des pharmaciens d'officines). C'est 5 fois plus qu'il y a 5 ans. L'approvisionnement devient de plus en plus tendu.

L'été dernier, impossible de trouver du Lévothyrox, un traitement contre les troubles de la thyroïde. Tout simplement parce que la demande mondiale pour ce médicament est exponentielle et que la construction de la nouvelle unité de production du laboratoire avait pris 6 mois de retard.

Difficultés industrielles

Les difficultés industrielles sont à l'origine de près de 40% des cas. Souvent, le principe actif est produit au niveau mondial dans un seul site, en Chine ou en Inde. Il suffit d'un grain de sable dans la chaîne d'approvisionnement, une machine à l'arrêt, un problème de transport, pour qu'il y ait rupture. Cela a été le cas un moment avec le potassium utilisé dans tous les diurétiques.

Les autorités de santé estiment qu'un médicament est en rupture quand il est indisponible pendant 72 heures. Les pharmaciens se débrouillent avec des traitements de substitution. Mais parfois, il n'y a pas d'alternance thérapeutique. Comme par exemple avec les antirétroviraux. Un numéro d'appel direct avec les labos a été mis en place pour des dépannages d'urgence.

Hélène Cornet