BFM Business

Le coût de la rentrée scolaire en hausse de 2%

La hausse du coût de la rentrée scolaire représente près de quatre fois l'inflation

La hausse du coût de la rentrée scolaire représente près de quatre fois l'inflation - Philippe Huguen - AFP

Selon une étude de l'association Familles de France publiée ce mardi 19 août, le coût moyen de la rentrée scolaire pour un élève de 6e sera supérieur de 2,17% à celui de l'an dernier. La hausse la plus importante concerne les articles de sport.

Si l'inflation a beau être molle en France, avec une hausse des prix de 0,5% au mois de juillet, les fournitures scolaires font figure d'exception.

Ainsi la rentrée sera plus chère que l'an dernier, selon l'enquête annuelle de l'association Familles de France, dévoilée ce mardi 19 août. La hausse s'élève à +2,17% par rapport à la rentrée 2013-2014, pour un collégien en 6e. Dans le détail, le coût moyen de la rentrée s'élève à près de 190 euros pour ce type d'élève.

Et plusieurs postes de dépenses augmentent. C'est le cas des vêtements. "Nous avons trois articles de sports: les chaussettes, les baskets et le jogging. C'est ce poste-là qui augmente de façon significative avec une hausse de 3 à 5% sur l'ensemble de ces produits. Ce qui génère une augmentation globale du coût de la rentrée de 2,17%", explique ainsi Thierry Vidor, le directeur de l'association.

"Cela devient très difficile pour les familles"

Ce budget qui s'alourdit, alors que les charges des familles augmentent à commencer par les impôts, inquiète l'association.

"Les familles ont de moins en moins d'aides et sont de plus en plus imposées. Les charges augmentent mais les ressources baissent. De plus en plus de parents se retrouvent sans emploi, cela devient très difficile pour les familles", constate ainsi Thierry Vidor.

Et au-delà de la hausse des prix des fournitures scolaires, le coût des transports qui devrait augmenter, certains départements ayant décidé de remettre en cause leur gratuité pour les élèves. Sans compter l'augmentation des tarifs de la cantine. De quoi encore alourdir la facture pour les parents.

Hadrien Bect avec BFMbusiness.com