BFM Eco

Le casse-tête de Thermomix pour vendre des robots en plein confinement 

Thermomix

Thermomix - Thermomix

Le système de la vente dans des réunions étant impossible en plein confinement, la marque allemande se lance dans le e-commerce.

C'est une frustration pour le groupe Vorwerk qui commercialise le robot Thermomix. Alors qu'avec le confinement, la plupart des Français sont cloitrés chez eux et ont du temps à consacrer à la cuisine, la marque a du mettre fin (momentanément) à son système de vente. 

A la différence des robots ménagers concurrents, le Thermomix ne se vend que lors de réunions à domicile ou dans une poignée de boutiques en France (mais elles aussi fermées).

Pour autant la marque n'a pas renoncé à vendre des robots. A l'annonce du confinement dans la plupart des pays européens, les directions régionales du groupe ont toute mises en place un système de vente en ligne. Mais Thermomix oblige, il ne s'agit pas d'acheter simplement son robot en ligne comme on le ferait sur Amazon. Il faut se rendre sur le site, renseigner ses coordonnées et son numéro de téléphone afin qu'un conseiller vous rappelle et vous donne un rendez-vous virtuel. Il le fait généralement au bout de quelques heures.

Une fois en contact, il vous sera alors proposé d'assister à une démonstration en ligne. Comme une réunion à domicile, sauf que le démonstrateur est chez lui en vidéo. "C'est une prouesse technologique réalisée en quelques jours pour faire face à cette situation exceptionnelle", assure-t-on du côté de Thermomix. Si la démonstration a convaincu le client, ce dernier se voit proposer un lien sur une page d'achat pour pouvoir commander son précieux robot (1299 euros le dernier modèle TM6).

Le retour du robot de Lidl en juin

Outre la vente en ligne, la marque a mis en place un système de satisfait ou remboursé pour permettre aux clients de renvoyer leur produit si finalement il ne leur convient pas. Sous 30 jours après la réception de l'appareil, le client peut se rendre sur le site et demander son remboursement. Il sera remboursé au bout de 30 jours après renvoi de l'appareil.

Un système toujours un peu contraignant mais qui semble séduire les clients. Surtout ceux qui étaient réfractaire à organiser ou participer à des réunions Thermomix. Selon la direction du groupe, "les ventes en ligne sont supérieures aux attentes". Ce modèle de vente devrait perdurer à l'avenir en complément de la vente à domicile pour permettre d'attirer de nouveaux clients. Même s'ils reconnaissent qu'elles restent en deçà des ventes habituelles. La marques vend aux alentours de 200.000 exemplaires par an et les dernières années n'ont pas les plus prolifiques pour la marque.

A cause notamment d'une concurrence qui s'est fortement accrue ces dernières années. Notamment de celle de Lidl et de son robot Monsieur Cuisine. Et pas de chance pour Thermomix, mais le robot du hard-discounter vendu à 359 euros lors de ventes occasionnelles va prochainement revenir en magasin. Un an après son lancement initial, Lidl va remettre à la vente dans ses 1500 magasins son Monsieur Cuisine Connect le 4 juin prochain. Un lancement qui n'inquiète pas le fabricant allemand de Thermomix qui estime que les deux appareils ne boxent pas dans la même catégorie. Avec la crise sociale qui s'annonce, les Français vont peut être préférer dans les mois qui viennent les modèles moins coûteux.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco