BFM Eco

Après Paris et Marseille, Thermomix va ouvrir deux nouveaux magasins à Toulouse et Lyon

Sur Facebook, des milliers d’internautes victimes de "l’arnaque au Thermomix"

Sur Facebook, des milliers d’internautes victimes de "l’arnaque au Thermomix" - GUILLAUME SOUVANT / AFP

Le fabricant du célèbre robot de cuisine va ouvrir deux nouveaux points de vente à Toulouse et Lyon en février et avril.

Thermomix contre-attaque. Face à l’arrivée sur le marché des concurrents tels que Moulinex, Lidl ou encore Intermarché, Vorwerk, le fabricant du célèbre robot de cuisine continue de s’implanter sur le territoire.

Après avoir réduit le nombre de conseillères pour les ventes à domicile de 8300 à 7000, le groupe vise les grandes villes françaises. Selon une information du JDD relayé par Capital, deux nouveaux magasins Thermomix ouvriront respectivement en février et avril à Toulouse et Lyon. Ce qui portera à quatre le nombre de boutiques physiques de la marque avec celles de Paris et Marseille.

Haut-de-gamme

"Notre taux de pénétration est de 2% dans les grandes agglomérations, alors qu’il est de 17% sur l’ensemble du territoire. Il nous fallait un moyen d’aller chercher ces potentiels clients urbains. Dans ces magasins, les clients trouveront les nouveaux produits Thermomix et pourront participer à "un ‘atelier premier pas’ animé par des conseillères de vente direct", explique à Capital Bruno Romuald, directeur du développement de Thermomix.

Pour autant, si l’enseigne semble adopter une nouvelle stratégie en ouvrant des points de vente physique, le haut-de-gamme restera sa marque de fabrique. À domicile ou en magasin, le prix d’un de ses robots de cuisine avoisinera toujours les 1300 euros. "Notre créneau, c’est le premium. Nous veillons à la qualité de la fabrication ainsi qu’à la durabilité du produit. Nous n’avons pas l’intention de changer ça", poursuit Bruno Romuald.

Paul Louis