BFM Business

La production de vin va retrouver son niveau habituel en France

La production de vin va augmenter de 11% en 2013 par rapport à 2012.

La production de vin va augmenter de 11% en 2013 par rapport à 2012. - -

Malgré les violents orages et la grêle de ces dernières semaines, la production française devrait repartir à la hausse en 2013 après une année 2012 catastrophique. Mais la situation est différente d'un vignoble à l'autre.

La production de vin en France devrait augmenter de 11% en 2013, par rapport à l’année précédente, et retrouver son niveau moyen des années précédentes, selon les dernières prévisions du ministère de l’Agriculture.

En 2012, la production était à un niveau historiquement bas, avec 41,3 millions d’hectolitres, à cause d’une mauvaise météo estivale. Cette année, 45,8 millions d’hectolitres sont attendus, détaille la note de conjoncture de l’Agreste, l'organisme dépendant du ministère.

Mais cette estimation ne tient pas compte des dégâts subis par le vignoble bordelais la semaine dernière, lors de violents orages de grêle. "Malgré de belles sorties de grappes initiales, la floraison de la plupart des vignobles de taille important s'est mal déroulée à cause de ces conditions météorologiques défavorables", relève l'Agreste. Mais le retour du beau temps en juillet et la météo du mois d’août, si elle se maintient, peuvent permettre un rattrapage, explique l’organisme statistique.

Production en hausse en Champagne

Tous les vignobles devraient augmenter leurs productions en 2013, à l’exception des vins d’Alsace, du Bordelais et des vignobles du Sud-Est. Dans le détail, la production des vins d’appellation va augmenter de 5% et celle des vins pour eaux-de-vie, dont le Cognac et l’Armagnac, de 18%.

Dans le Bordelais, la production devrait en revanche diminuer de 8% par rapport à 2012, à 5 millions d’hectolitres. Sur les vignobles de Bourgogne et du Beaujolais, elle devrait au contraire augmenter d’un quart, à 2,3 millions d’hectolitres. En Champagne, la production va presque que doubler, de 1,98 million d’hectolitres en 2012 à 3,1 millions en 2013.

A.D.