BFM Business

La CFDT demande que Carrefour ne verse pas de dividendes cette année

Laurent Berger veut que Carrefour ne rémunère pas ses actionnaires cette année.

Laurent Berger veut que Carrefour ne rémunère pas ses actionnaires cette année. - Stephane de Sakutin - AFP

Laurent Berger, le leader de l'organisation syndicale, souhaite que le groupe en pleine restructuration concentre ses efforts sur le reclassement des salariés.

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a demandé ce lundi que Carrefour ne verse pas cette année de dividendes et utilise plutôt cet argent au reclassement des salariés touchés par les mutations dans le secteur de la grande distribution.

"Ce groupe est rentable, et tant mieux (...) Si les efforts sont demandés sur les salariés, on ne peut pas verser des dividendes", a-t-il dit sur France info.

"Il faut qu'en 2018, il n'y ait pas de versement de dividendes, a-t-il insisté. Il vaut mieux mettre cet argent sur le reclassement et l'accompagnement des salariés concernés" par les mutations dans le secteur.

Une annonce "précipitée"

"Il faut arrêter cette vision de l'entreprise, où les efforts sont demandés - quand il y a des mutations et des difficultés - aux salariés, mais jamais aux actionnaires!", a poursuivi le leader syndical.

Carrefour a annoncé mardi la suppression de 2400 postes dans les sièges, via un plan de départs volontaires (PDV), ainsi que la sortie du groupe, par cession ou fermeture, de 273 ex-magasins Dia, qui impacte 2100 salariés.

La surface des hypermarchés doit aussi être réduite de 100.000 m2 et une réduction de coûts de deux milliards d'euros est prévue. Une annonce "précipitée", faite "avant même la concertation" avec les représentants des salariés du groupe, a encore regretté Laurent Berger.

Y.D. avec AFP