BFM Business

Decathlon parie à son tour sur la location

La deuxième enseigne préférée des Français teste à Lyon une offre de location courte durée d'articles sportifs. Si l'essai est concluant la location sera possible dès cet automne dans tous les Decathlon de France.

Decathlon se lance dans la location d’articles sportifs. Selon nos confrères du Parisien, la deuxième enseigne préférée des Français teste cette nouvelle formule dans cinq magasins de l’agglomération lyonnaise. Et si l'essai est concluant, ce service également disponible en ligne- sera accessible dès cet automne dans tous les Decathlon de France.

La location courte durée concernent aussi bien les vélos, les kayaks, canoés et paddles que le matériel de camping et les articles de pêche. On paie à la journée avec une réduction pour les locations d’une semaine ou plus, pour les vacances par exemple.

Boulanger mise aussi sur la location

Decathlon n’est pas la première grande enseigne de distribution à se lancer dans la location… Boulanger est déjà présent sur ce créneau. Cette enseigne, qui fait également partie de la galaxie Mulliez, propose de louer plutôt que d’acheter dans une approche différente. La location n’est pas possible pour quelques jours.

Le client doit s’engager pour une période d’au moins six mois. Avec un tarif mensuel qui débute à près de 70 euros pour un téléviseur Oled, une trentaine d’euros pour un ordinateur portable Apple et une vingtaine d’euros pour une machine à laver de grande capacité.

Seb propose de louer une friteuse ou une tireuse à bière

Certains fabricants ont également misé sur la location. Le groupe Seb par exemple propose ce type de service via Eurecook, un site en ligne qui lui appartient. L’offre concerne aussi bien des robots de cuisine, qu’une friteuse, des appareils à raclette ou une tireuse à bière…

La durée de location va de trois jours à près de deux mois. Le tarif est évidemment dégressif. Lancée fin 2018 à Paris et, depuis, ce service se limite toujours à la capitale. Signe que le marché de la location pour des biens de consommation de ce type reste une niche.

Location de meubles: testée mais jamais lancée par Ikea

D’ailleurs Ikea qui avait annoncé en 2019 tester des formules de location de meubles dans plusieurs pays n’en a, pour le moment, pas généralisé le principe. La plus prometteuses des formules testées -des packs complet pour étudiants souhaitant équiper un logement provisoire- reste pour le moment l’apanage de sociétés spécialisées comme Move&Rent ou Semeubler.

Jugées positivement par les consommateurs, ces formules de location ont de toute évidence du mal à émerger, alors qu’elles offrent beaucoup d’avantages. En louant, le consommateur peut avoir accès à des produits plus haut de gamme, plus récents aussi. Cela lui évite aussi d’encombrer ses placards, sa cave ou son garage. Et puis c’est une façon de réduire son empreinte écologique, puisqu’un même produit va pouvoir servir à plusieurs personnes.

Pierre Kupferman
https://twitter.com/PierreKupferman Pierre Kupferman Rédacteur en chef BFM Éco