BFM Business

Cartel des titres restaurant: le PDG d'Edenred conteste "totalement" les accusations  

Sur BFM Business, Bertrand Dumazy précise que son groupe a fait appel de la condamnation pour entente entre les acteurs du secteur. Mais une seconde enquête est ouverte.

L'Autorité de la concurrence enquête à nouveau sur le secteur des titres-restaurant, où elle avait infligé de fortes amendes (414 millions d'euros au total) aux principales entreprises en décembre, a-t-elle annoncé mercredi en faisant état de "visites" et "saisies" effectuées la veille.

Le groupe Edenred a confirmé avoir reçu la visite de l'Autorité de la concurrence.

Sur BFM Business, Bertrand Dumazy, PDG d'Edenred indique: "je ne sais pas (ce qu'on nous reproche, NDLR). Il s'agit des opérations françaises qui représentent 16% de notre chiffre d'affaires, donc l'ADLC (Autorité de la concurrence, NDLR) fait son travail et on fait le notre. Et le notre, c'est d'investir et de développer le groupe Edenred".

Verrouillage

Le dirigeant confirme que le groupe a fait appel de la condamnation de décembre: "nous contestons très vivement et très fermement le jugement et donc oui nous faisons appel". Bertrand Dumazy entend "contester totalement cette affirmation" de l'Autorité qui accuse les géants d'entente et d'un "verrouillage" du marché des titres-restaurant. 

Précisons que les saisies effectuées dans le cadre de cette nouvelle enquête portent sur des faits distincts de ceux sanctionnés en fin d'année dernière, a précisé à l'AFP un porte-parole de l'ADLC. 

Olivier Chicheportiche