BFM Business

Commandes de vaccins 2022/2023: AstraZeneca n'a pas "déposé de dossier" pour le moment

La ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher lors d'un bilan gouvernemental sur la situation sanitaire en France, le 4 février 2021 à Paris

La ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher lors d'un bilan gouvernemental sur la situation sanitaire en France, le 4 février 2021 à Paris - Martin BUREAU © 2019 AFP

"Il faut qu'on ait une offre" d'AstraZeneca avant d'entamer des discussions sur un renouvellement du contrat d'approvisionnement en vaccins, a déclaré la ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, ce lundisur Franceinfo.

L'Europe renouvellera-t-elle ses contrats avec AstraZeneca ? Alors que le contrat en cours prévoit la livraison de 300 millions de doses en 2021, l'Union européenne pourrait ne plus faire appel au laboratoire anglo-suédois pour les prochaines commandes en 2022 et 2023.

"Le contrat que nous avons aujourd'hui avec AstraZeneca court jusqu'à la fin de l'année, voire au-delà (…). Nous sommes très largement équipés en vaccins AstraZeneca" jusqu'à cette échéance, a tenu à souligner ce lundi matin la ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, sur Franceinfo.

Les contrats dont nous discutons aujourd'hui, ce sont les contrats pour 2022/2023 qui portent sur des adaptations des vaccins, c'est-à-dire des variants et des rappels. Aujourd'hui, AstraZeneca n'a pas déposé de dossier pour des variants et des rappels. Pour 2022/2023, il faut qu'on ait une offre pour que ça représente un possible contrat", a poursuivi la ministre, ajoutant que BioNTech/Pfizer et Moderna "ont déposé des dossiers" et "présenteront prochainement des possibilités de vaccin pour des rappels et des variants".

"Toutes les options possibles"

"Si AstraZeneca arrive avec un bon dossier de variants ou de rappels, ou même de vaccination pour les adolescents, on le regardera", a assuré Agnès Pannier-Runacher.

Pour la ministre, "la position de l'UE et de la France a été constante. Nous cherchons les vaccins les plus sécurisés et les plus efficaces, nous regardons toutes les options et ma responsabilité est de faire en sorte que les scientifiques aient le maximum d'outils à leur disposition pour protéger la population française et européenne, et donc d'avoir toutes les options possibles sur la table, préréservées, précommandées".

Jérémy Bruno Journaliste BFMTV