BFM Eco

Chômage: Gabriel Attal assure qu'il n'y aura "aucun jeune sans solution à la rentrée"

Le porte-parole du gouvernement, invité de BFMTV ce mardi, a défendu les exonérations de charges pour les jeunes annoncées par Emmanuel Macron, et qui devraient être mises en place à la rentrée.

Emmanuel Macron ne cesse de le répéter: il veut qu'il veut faire "des jeunes" "la priorité de la relance" économique, alors que s'engage une crise économique sans précédent en raison du coronavirus. Lors de son interview télévisée ce mardi, le chef de l'Etat a dit vouloir mettre en place un "dispositif exceptionnel d'exonération des charges pour les jeunes", destiné en particulier à favoriser l'embauche de salariés à "faibles qualifications, jusqu'à 1,6 Smic".

Une volontée confirmée mardi soir par Gabriel Attal. Invité sur BFMTV, le porte-parole du gouvernement a assuré qu'"aucun jeune ne (serait) sans solution à la rentrée".

Un "dispositif exceptionnel d'exonération des charges"

"Aucun" des 700.00 jeunes qui s'apprêtent à entrer sur le marché du travail ne sera "sans solution" à la rentrée de septembre, a assuré Gabriel Attal sur BFMTV. "C'est l'engagement qu'a pris le président, les jeunes se verront proposer une formation, un service civique, un contrat ou un projet d'insertion et on va tout faire pour leur permettre de trouver un emploi".

"Ce sont des mesures historiques, massives pour l'insertion des jeunes", a encore commenté le porte-parole du gouvernement sur notre antenne. Selon lui, ces mesures vont couvrir "80% à 85% des jeunes qui rentrent dans l'emploi, donc ça va concerner énormément de jeunes".

Gabriel Attal a également salué "des mesures très fortes pour la poursuite d'études". "Certains jeunes vont pouvoir poursuivre leurs études un an pour se professionaliser davantage, pour aller vers des fillières pourvoyeuses d'emploi".

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV