BFM Business

Carrefour ouvre un premier magasin "Flash" pour faire ses courses en 20 secondes

La superette Carrefour Flash ouverte ce mecredi à Paris est le premier magasin du groupe sans portique ni système pour scanner les produits.

C'est une petite supérette située à Paris dans le 11ème arrondissement que Carrefour vient d'inaugurer. Un événement banal sauf que ce petit magasin de 50 m² n'est pas une épicerie lambda. Il s'agit du premier magasin Carrefour Flash 10/10, soit une supérette 100% autonome qui promet au client de faire ses courses en 20 secondes.

"Ce format innovant, Flash 10/10 (“10 secondes pour faire ses courses et 10 secondes pour payer et sortir du magasin”), propose un parcours d'achat sans scanner le produit et avec un paiement quasi instantané sans avoir besoin de sortir les articles de son sac", décrit Carrefour dans un communiqué.

Concrètement, le client entre dans le magasin, choisit les produits qu'il veut acheter parmi 900 références, se dirige vers un écran de paiement et se place sur des marqueurs au sol. L'automate lui fait automatiquement la liste de ses articles. Il n'a plus qu'à payer et partir.

Pas besoin de télécharger une application

Pas de portique à l'entrée, pas besoin de s'enregistrer ou d'être porteur de la carte Carrefour, le magasin s'adresse à une clientèle pressée qui n'est pas forcément fidèle à Carrefour. A la différence de ceux d'Amazon ou d'Auchan qui ont lancé des concepts similaires baptisé Go, les clients de Carrefour Flash ne sont pas obligés de télécharger une application dédiée ou de renseigner leur moyen de paiement.

"C’est donc un gain de temps pour les consommateurs au quotidien, et une expérience plus fluide, indique Carrefour. Les clients pourront entrer et sortir librement, sans portique, sans télécharger d’application ni s'enregistrer au préalable, et faire leurs courses sans surprises, car le montant du ticket est connu en temps réel."

Pour parvenir à scanner le pannier du client, le magasin est équipé de 60 caméras HD et de près de 2000 capteurs dans des étagères connectées. Des équipements ainsi que l'algorithme d'analuse développés en partenariat avec la start-up californienne AiFi.

"Le client est suivi anonymement via un avatar virtuel qui lui est associé lors de son entrée dans le magasin et ses choix de produits sont automatiquement détectés et ajoutés à son panier virtuel", détaille Carrefour.

"Magasin laboratoire"

Plus de ticket de caisse non plus dans ce nouveau Carrefour. L'écran tactile qui fait office de caisse affiche un QR Code que le client peut scanner pour recevoir son ticket dématérialisé.

Si le magasin sera sans hôte de caisse, Carrefour précise qu'il comprendra tout de même des salariés. Ils seront quatre présents pour assurer l’ouverture et le fonctionnement du magasin comme l’entretien et la gestion des nouveaux services e-commerce dont le drive piéton. Le magasin permettra en effet aux clients qui ont passé commande sur internet de retirer leurs produits.

Le concept Flash a été testé au siège du groupe à Massy durant un an auprès des collaborateurs du groupe pour le peaufiner. En mars 2021, la filiale brésilienne a lancé Flash Scan & Go, un magasin permettant au client de faire ses courses en validant les produits choisis grâce à son smartphone. Six magasins ont été ouverts au Brésil ainsi qu'un Carrefour City+ à Dubaï basé sur les mêmes technologies.

En France, ce Carrefour Flash n'est cependant pas appelé à être déployé.

"Ça reste un magasin laboratoire, nous n'avons pas d'autres ouvertures de prévues", confie-t-on chez Carrefour.
Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco