BFM Business

Carrefour a enregistré sa meilleure performance depuis plus de 20 ans

Un hypermarché Carrefour à Saint-Herblain, près de Nantes, le 13 janvier 2021

Un hypermarché Carrefour à Saint-Herblain, près de Nantes, le 13 janvier 2021 - LOIC VENANCE © 2019 AFP

Chiffre d'affaires en forte hausse de près de 8% pour Carrefour qui a bénéficié comme l'ensemble de la grande distribution de l'année 2020 exeptionnelle pour le commerce alimentaire.

Carrefour, après une croissance record en 2020, a présenté jeudi de nouveaux objectifs d'économies et de génération de trésorerie qui illustrent selon lui sa confiance dans le succès de sa stratégie.

Le numéro un français de la grande distribution, dont le projet de rachat par le canadien Alimentation Couche-Tard s'est heurté le mois dernier à l'opposition du gouvernement, a enregistré l'an dernier un chiffre d'affaires de 78,6 milliards d'euros, en hausse de 7,8% à périmètre comparable, sa meilleure performance depuis au moins 20 ans.

"2020 a été une année d'engagement pour Carrefour. Celle de nos équipes, mobilisées au service de nos clients, qui ont relevé avec succès d'immenses défis sanitaires, logistiques et humains, explique Alexandre Bompard, le PDG de Carrefour dans un communiqué. Celle de l'ensemble de notre groupe, qui maintient en permanence le même niveau de vigilance sanitaire extrême et la même attention à sa responsabilité sociale et environnementale."

En France, cette progression a été moindre (+ 3,6% à périmètre comparable) mais tous les segments ont été en croissance: les hypermarchés (+1%), les supermarchés (+6,8%) et la proximité (+ 8,3%).

2,4 milliards d'euros d'économies

Une croissance rentable puisque le résultat opérationnel courant s'est établi à 2,173 milliards d'euros, en hausse de 16,4% sur un an à taux de change constants et normes comparables.

En revanche, le résultat net a reculé en 2020 à 641 millions d'euros, soit une baisse de 43% par rapport à 2019.

Parmi les nouveaux objectifs que s'est fixé Carrefour figurent celui de 2,4 milliards d'euros d'économies de coûts supplémentaires en année pleine à l'horizon 2023, après celui de trois milliards atteint en 2020, et une génération de trésorerie disponible ("free cash-flow") supérieure à un milliard dès cette année.

Le groupe va aussi normaliser sa politique de dividende: après dix ans de distribution en actions, il prévoit de verser 0,48 euro par action en numéraire cette année.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi avec AFP Journaliste BFM Éco