BFM Eco

Carlos Ghosn: "Je n'ai pas fait une soirée à Versailles pour me prendre pour Louis XIV"

-

- - BFMTV

Carlos Ghosn a tenu à expliquer comment il avait pu bénéficier de salles mises à sa disposition au château de Versailles mais s'est montré plutôt confus en mélangeant deux soirées.

"Tous les étrangers veulent aller à Versailles. C'est pourquoi j’ai voulu aller là-bas, ce n’est pas parce que j’ai voulu devenir Louis XIV ou épouser Marie Antoinette, c’est ridicule." Carlos s'est défendu d'avoir la folie des grandeurs lors de sa conférence de presse au Liban et est revenu sur la soirée d'anniversaire qu'il aurait organisé au Château de Versailles

L'ex-patron de Renault-Nissan explique qu'il a bénéficié d'une salle mis gratuitement à sa disposition par la société du Château c'était pour remercier Renault de son mécénat.

"Nous avions été les mécènes de Versailles, nous avions versé 1 million d'euros pour la rénovation du salon de la paix, explique-t-il. Catherine Pégard (NDLR. la présidente de l’établissement public du château) m'a proposé de mettre à disposition une pièce pour un événement." 

Une offre dont Carlos Ghosn aurait souhaité bénéficier pour fêter l'anniversaire de son épouse Carole. "Pour les 50 ans de Carole, j'ai pensé à Versailles qui nous a par ailleurs fait un geste commercial que je pensais être de bonne foi", assure-t-il. Carlos Ghosn a ainsi montré des documents prouvant que le château a offert à cette occasion la location d'une salle.

Sauf qu'il semblerait que cette histoire semble ne pas tout à fait coller avec les faits rapportés jusqu'à présent. D'abord, la soirée en question a eu lieu le 9 mars 2014, ce qui correspond exactement à sa date d'anniversaire à lui (il fêtait ce jour-là ses 60 ans) et non à celui de son épouse. Par ailleurs cette réception dont le coût global s'est élevé à 634.000 euros aurait été entièrement financée par la filiale néerlandaise Renault-Nissan BV car elle était officiellement en l'honneur des partenaires de l'alliance Renault-Nissan. Or, sur les 103 invités de cette soirée, seuls 13 personnes auraient eu un lien d'affaire avec Renault-Nissan selon L'Obs

Second point confus: la référence au mécénat. Le château de Versailles aurait bien mis à disposition une salle pour Renault en contrepartie d'une opération de mécénat mais c'était pour une soirée organisé en octobre 2016 et ce au bénéfice exclusif de Carlos Ghosn puisqu'il s'agissait de sa soirée de mariage. Ce jour-là, l'ex-patron de Renault-Nissan a épousé Carole Nahas à la mairie du XVIème arrondissement de Paris et la cérémonie a ensuite eu lieu au Grand Trianon à Versailles pour un montant de 50.000 euros. Renault ayant bénéficié d'une contrepartie en échange de son mécénat. Interrogé par le Dauphiné, le château de Versailles avait confirmé que "conformément à la loi, Renault dispose à ce titre de contreparties à hauteur de 25% maximum de son mécénat." La firme avait versé 2,3 millions d'euros au titre de son mécénat, il aurait donc bénéficié d'une ristourne sur la location du Grand Trianon, soit un montant de 575.000 euros. 

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco