BFM Business

Aux Etats-Unis, la ruée sur les armes à feu provoque une pénurie

Même ceux qui étaient opposés aux armes s'équipent. En 2020, les néophytes représentent 40%, des acheteurs.

Même ceux qui étaient opposés aux armes s'équipent. En 2020, les néophytes représentent 40%, des acheteurs. - JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Une enquête de Reuters révèle une ruée inédite des Américains sur les armes à feu. En rupture de stocks, les magasins rachètent les stocks des clients pour répondre à la demande.

En temps normal, les ventes d'armes à feu aux Etats-Unis sont à un bon niveau. Mais depuis quelques mois, la tension est telle dans le pays qu'elles atteignent des sommets. Fusillades, émeutes, élections, rumeurs de restrictions, pandémie et oppositions violentes entre pro et anti masques, met les Américains au bord de la crise de nerfs. En mars, les files d'attente étaient fréquentes devent les magasins. La tendance n'a fait que s'accélérer.

La population, déjà fortement équipées se "sur-arme". Les stocks d'armes et de munitions s'épuisent à une vitesse fulgurante dévoile une enquête réalisée par Reuters. Près de 400 millions d'armes à feu circulent déjà dans le pays. Mais cette année, ceux qui n'en possédaient pas, cèdent à l'angoisse d'être désarmés.

Parmi eux "beaucoup de femmes, des minorités et des acheteurs politiquement libéraux qui n'auraient autrefois pas envisagé de posséder une arme à feu", ont signalé à Reuters plus d'une douzaine d'experts du secteur, d'universitaires et propriétaires de magasins

Lors d'une conférence téléphonique avec des investisseurs, Mark Peter Smith, PDG de Smith & Wesson Brands Inc a estimé que les néophytes représentaient environ 40% des ventes cette année. Il qualifie même cette estimation de "prudente". Sportsman's Warehouse Holdings, une chaîne de ventes d'armes, estime qu'en 2020, 5 millions de personnes avaient acheté des armes à feu pour la première fois.

Les magasins rachètent les stocks des clients

"Pour les fabricants d'armes, les affaires sont excellentes. Les actions de Smith & Wesson et Sturm Ruger & Co Inc, les deux principaux fabricants américains, ont grimpé de 131% et 59%, respectivement, cette année", signale Reuters.

Ni les compagnies d'armes à feu ni le gouvernement ne publient de données détaillées sur les ventes d'armes à feu ou la démographie des acheteurs. Mais le système national instantané de vérification des antécédents criminels (NICS) du FBI donne une tendance plutôt claire. Sur les 9 premiers mois de l'année, la progression est de 41%.

Fin septembre, il y a eu 28,8 millions de vérifications des antécédents, la démarche administrative nécessaire pour se procurer une arme. Sur l'ensemble de l'année 2019, le chiffre était de 28,4 millions. Dans l'Illinois, premier État en matière de vérification des antécédents, il y a eu 5,6 millions de vérifications à la fin septembre contre 4,9 millions en 2019 et 2,8 millions en 2018.

Pour satisfaire la demande, les magasins en sont à racheter aux clients leur stock personnel. Mais la pénurie est telle que les clients se ruent désormais sur les sites d'enchères et même sur les armes de collection.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco