BFM Business

Auto, écologie, industrie, emploi: le gouvernement dresse un premier bilan de son plan de relance

Le gouvernement veut inciter aux relocalisations industrielles.

Le gouvernement veut inciter aux relocalisations industrielles. - Jeff Pachoud - AFP

Bercy a mis en ligne un tableau de bord qui fait le point en temps réel sur l'exécution de "France Relance" présenté en septembre dernier.

Face à la crise économique due à l'épidémie de coronavirus, le gouvernement a présenté le 3 septembre dernier son plan de relance à 100 milliards d'euros. Plus que les moyens mis en oeuvre, l'exécutif soulignait l'importance cruciale de son exécution rapide afin de "soutenir le rebond de l'activité et de l'emploi à court terme tout en préparant la France de 2030" même si l'essentiel des mesures doivent être déployées l'an prochain.

Face à cet impératif, le ministère de l'Economie et des Finances vient de mettre en ligne un tableau de bord qui fait le point sur cette fameuse exécution, deux mois et demi après l'annonce des mesures. Les premiers résultats sont "très encourageants", a estimé le ministère de l'Economie.

>Ecologie

Le principal axe de ce plan est la transition écologique de l'économie soutenue par des mesures incitatives pour les consommateurs.

-Bâtiment

Le nombre de demandes d’aides pour "Ma PrimeRénov" (travaux de rénovation thermique dans les maisons et les appartements) a doublé depuis le début de l'année avec 20.000 dossiers déposés en septembre, 30.000 en octobre et un total de 135.470 bénéficiaires alors que moins de 50.000 ménages l'avaient sollicité entre janvier et juin.

Du côté de la rénovation des bâtiments publics, le gouvernement prévoit de désigner d'ici la fin du mois les lauréats d'appels à projets. Plus de 5000 projets ont été candidats, représentant une demande de financement de 8 milliards d'euros pour une enveloppe prévue de 2,7 milliards.

-Automobiles

Bercy ne donne pas de chiffres précis sur les mois de septembre et d'octobre mais souligne que depuis le mois de juin, les immatriculations de véhicules électriques des particuliers ont été multipliées par près de 3 par rapport à la même période en 2019 et les immatriculations de véhicules hybrides rechargeables par plus de 5.

Sur les trois premiers trimestres de l’année, la part de marché des véhicules électriques est passée de 2% en 2019 à 6% en 2020.

Rappelons que le gouvernement a activé en mars un bonus écologique et une prime à la conversion. Depuis le 1er juin, 2600 bonus écologiques sont attribués chaque semaine contre 1300 au début de l’année. Et plus de 23.000 primes à la conversion ont été attribuées en octobre, contre 7000 en janvier 2020.

>Industrie

Les relocaliosations/modernisations industrielles ont également été présentées comme stratégiques afin de renforcer la souveraineté économique de la France.

Au 5 novembre, il a suscité l’intérêt de 5905 entreprises et 1959 dossiers ont été complétés. Deux tiers des projets sont portés par des PME.

323 projets ont déjà été désignés pour bénéficier d'un soutien de l'Etat via un guichet doté initialement de 550 millions d'euros pour cette année et que le gouvernement prévoit de réabonder de 250 millions d'euros.

Le guichet est ouvert jusqu’au 17 novembre 2020. D’autres appels à projets suivront en 2021 et 2022.

>Emploi

Face à une flambée du chômage, le gouvernement a mis en place deux dispostifs pour l'emploi des jeunes. Des dispositifs qui semblent monter en puissance (les chiffres avaient déjà été communiqués en fin de semaine dernière)

Plus de 42.000 demandes d'aides à l'embauche d'un apprenti ont été accordées au 1er novembre, sur près de 80.000 demandes.

Plus de 67.000 demandes d'employeurs ont aussi été reçues depuis le 1er octobre pour bénéficier de la prime à l'embauche de jeunes de moins de 26 ans.

>Export

Il s'agit d'apporter soutien financier aux PME-ETI dans leurs démarches de prospection à l’export. Le dispositif de "chèque export", qui permet de couvrir une partie des dépenses de préparation et de prospection commerciales à l’étranger est opérationnel depuis le 1er octobre.

Près de 500 entreprises en bénéficient (pour 1 million d'euros engagé sur les 31 millions prévus pour 2020 et 2021).

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business